Dossier

Vans,50ansdeCalifornieaupied

« Vans », voilà un nom qui vous évoque forcément quelque chose! Mais delà à se pencher sur l’histoire de cette marque qui a fait et qui continue à régaler les skaters du monde entier, il ne faut peut-être pas exagérer. Alors que la marque va fêter ses 50 ans demain, E-TV Sport a décidé de vous éclairer sur l’histoire de ces chaussures créées par les frères Van Doren et 3 partenaires, tous passionnés de sport de glisse.

Le modèle #44 et la naissance de la marque Vans

vintage_vans_style_44_authentic_black_canvas_made_in_usa_90s_ni94b_h_1024x1024

C’est donc le 16 mars 1966 que débute l’aventure de la « Van Doren Rubber Company » avec aux commandes Paul Van Doren, James Van Doren et trois autres associés dans la petit ville d’Anaheim située en Californie. Ce premier magasin « Vans » met en vente 12 paires du modèle #44 et ce sont 12 clients qui sont très vites conquis. Pour la petite histoire, Vans n’ayant pas d’espèces pour rendre la monnaie, les douze clients sont revenus le lendemain afin de payer. Aujourd’hui, le fameux modèle #44 est devenu l’Authentic.

Le skateboard comme salut pour Vans

Très vite, les dirigeants de la marque sentent qu’il doivent surfer sur les sports de glisse qui prennent une ampleur phénoménale dans l’Etat de Californie. Et ce sont notamment les fans de skateboard qui deviennent le coeur de la cible de la marque. Peu à peu, grâce à la fabrication de planches et de chaussures, Vans se crée une belle réputation auprès de son nouveau public. Bientôt, Vans touche tout ce qui est monté sur roues, aussi bien les rollers que le skateboard sans oublier le BMX.

Vans-Era

Ainsi, le modèle Era deviendra le premier complètement dédié au skateboard en 1975. Et ce sont les vedettes de l’époque Stacy Peralta et Tony Alva qui participent au design qui est la première Vans authentique en bleu et rouge.

Tout le monde veut les chaussures de Sean Penn

8-13-fast-times-vans

En 1982, Sean Penn n’est pas encore une star d’Hollywood mais il se fait remarquer dans le film « Ça chauffe au lycée Ridgemont ». D’une par son jeu d’acteur mais aussi par la paire de chaussures qu’il porte: la désormais célèbre  Slip-On de Vans à damier noir et blanc. Ce modèle devient alors une référence pour tous les jeunes Américains et celui-ci se retrouve partout dans les rues. Un succès qui n’a plus de frontière!

Le succès qui monte à la tête

Alors que tout semble aller pour le mieux pour la marque, c’est la faillite qui pointe le bout de son nez en 1983. L’origine de ce revers financier: Une diversification et production de chaussures adaptées à de nombreux autres sports afin de pouvoir rivaliser avec les plus grandes marques de chaussures athlétiques. Et n’est pas Nike qui veut. Ainsi, la société croule sous les dettes : trop de modèles, trop de dépenses et une originalité en baisse.

Des rachats successifs et le retour au premier plan

La marque sera rachetée une première fois en 1988, puis fera l’objet de plusieurs rachats jusqu’à sa reprise en 2004 par la VF Corporation qui redorera son image et donnera les moyens à la marque de connaître de nouveau le succès flamboyant de sa grande époque. Aujourd’hui, Vans est donc plus que jamais la marque phare des skateurs, des riders, des surfeurs, des rockeurs, des punks. Avec une présence sur 5 sports (Skateboard, surf, snowboard, BMX et Moto-X), Vans s’affirme comme une des marques leader des sports alternatifs et des sports de glisse. Comptant plus de 190 boutiques franchisées à travers le monde, la marque est déclinée en plus de 60 modèles, tout en continuant à produire ses produits historiques. La marque continue d’innover, ce qui a été sa principale force à ses débuts.

Si la langue de Shakespeare n’a pas de secrets pour vous, vous pouvez lancer la vidéo ci-dessous intitulée « Since 66 », une interview du fils du créateur de la marque, Steve Van Doren!