retro

StanSmith:Retoursurunebasketdelégende

2014 signera le retour de la célèbre « sneakers » d’Adidas! Ainsi, la marque aux trois bandes prépare le terrain et commence déjà à communiquer sur son prochain retour à nos pieds pour l’année prochaine. Basket mythique vendue à des millions d’exemplaires, la « Stan Smith » sied à tous les looks: de l’archétype bobo (jean et polo) à la fashion victim (short court et chemise à carreaux) en passant par le quadra casual chic (jean et veste de costume) ou le rappeur branché. Mais qu’en est-il de l’histoire de cette icône du style? E-TV Sport vous en dis plus!

Stan Smith, c’est qui?

Durant les années 1960, Adidas souhaite créer une paire de chaussure pour les joueurs de tennis, qui à l’époque était considéré comme un sport amateur. La firme fait appel a un joueur de tennis français, Robert Haillet, pour la concevoir. Elle est fabriquée dès 1963 à Landersheim en France et est commercialisée en 1964 sous le nom d’Adidas Robert Haillet. La paire de tennis est toute blanche et innove avec son cuir aéré par trois rangés de trous, qui est cousu directement à la semelle pour plus de solidité, et qui elle-même est adaptée à tout type de terrain. Elle dispose également à l’arrière d’un système de protection du tendon d’Achille – un système de couleur vert et arborant le logo de la marque, qui offrira à la tennis une identité visuelle unique et marquante.

En 1973, Adidas signe un contrat avec un des meilleurs joueurs du monde, Stan Smith. Cet américain remporta en effet les Masters de tennis masculin en 1970, l’US Open en 1971 et les tournois de Paris et de Wimbledon en 1972. La marque devient sponsor officiel du joueur et la chaussure est rebaptisée Adidas Stan Smith en 1978.

Stan Smith, 67 ans aujourd’hui, se souvient: « Beaucoup de joueurs portaient la Stan parce que c’était la meilleure. Mais cela en irritait beaucoup qu’elles soient à mon nom… Il y avait de la jalousie à mon égard. Je me souviens d’un joueur sud-américain qui avait trafiqué ses Stan Smith en collant un sticker Lotto dessus, parce qu’il était sponsorisé par cette marque. Je lui avais dit : “Hey, mais tu portes mes chaussures ! Il m’avait répondu : “Oui, mais surtout, ne le dis à personne ».

Stan Smith

Un succès mondial

L’engouement est immédiat et la Stan Smith devient un véritable effet de mode. C’est la première paire de chaussure de sport à être portée en dehors des activités sportives. Tous les jeunes de l’époque la mettent avec un jeans. Dans les années 1980, elle est la chaussure à la mode auprès des jeunes dans le milieu reggae puis surtout du hip-hop. Le groupe de Rap Run–D.M.C. qui chanta le titre My Adidasétait plutôt adepte du modèle Superstar à bout en caoutchouc et en général blanche à bande noir. Elle est aussi une chaussure emblématique du mouvement skinhead. Adidas en profite pour la décliner dans de nombreux coloris et dans un modèle avec scratch. Au final, la Stan Smith est l’un des plus grands succès de l’industrie du vêtement de sport. En 1990, elle entre dans le Guinness des records pour s’être vendue à 22 millions d’exemplaires dans le monde. En 2003, une version montante est commercialisée, et en 2007, la tennis originale est rééditée sous le nom de Stan Smith II.

art-objectified_380x300 gabriel-aubry-stan-smith kanye-stan-smith

La fin en 2011 puis le retour en 2014

En 2011, la Stan Smith est « un mythe qui ne se vend qu’en France »1. Par conséquent, Adidas décide de stopper sa commercialisation d’ici 20122. La Stan Smith reste néanmoins présente dans la collection Automne Hiver 2011 d’Adidas. Heureusement, le 31 mai 2013, Adidas France annonce sur son compte Twitter le retour de la Stan Smith en 2014. Ainsi, Adidas a réalisé une vidéo ou des ambassadeurs de la marque et d’autres personnalités du cinéma, du design ou de la musique parlent de ce qu’évoque pour eux la « Stan Smith ». On retrouve: Stan Smith, Andy Murray (tennis), Derrick Rose (Basketball), les acteurs Will Arnett, Ana Girardot Max Greenfield, les musiciens Sky Ferreira, Momo Wu, Kim Ann Foxman, les artistes Xander Gaines, Hisham Akira Bharoocha et les designers Lucio Castro and Louis-Marie Castelbajac.