Lifestyle

Quelestlecomportementàadopterdansunstadedefoot?

Pour tous ceux qui se sont déjà rendus dans un stade une fois dans leur vie, les différents profils de supporters sautent aux yeux. De ce fait, E-TV Sport va vous dépeindre les différents styles de fans qui font le déplacement le samedi après-midi ou dimanche soir lors de la saison ou encore lors des gros compétition européenne ou mondiale  afin de vibrer au son des filets qui tremblent, des joueurs qui bouffent le gazon ou encore des hors-jeu imaginaires sifflés par ce bon vieil arbitre!

LE FANATIQUE

Il est reconnaissable entre tous! Celui-ci a l’attirail du parfait supporter et vit pour son équipe. Le match du weekend n’est pas un moment comme les autres, c’est sa raison de vivre et de survivre à sa semaine, son travail et ses collègues. Celui-ci n’a pas besoin de regarder la place sur son ticket, c’est la même depuis 20 ans. Et puis de toute façon, son siège ne lui est d’aucune utilité car il reste debout tout le long de la rencontre. Les chants et les insultes n’ont aucun secret pour lui. Et puis, à la mi-temps, il peut toujours débriefer et partager sa passion du ballon rond avec ses deux voisins qui sont les mêmes depuis 2 décennies.

LE CHAMBREUR

Voilà un profil intéressant! Toujours adepte du bon mot, le « chambreur » n’a aucun signe ostensible d’appartenance à un quelconque club ou nation mais dès son arrivée dans le stade, plus de doute, il est à domicile. Son moment favori: l’Avant-match! Quel bonheur de se délecter de la composition adverse et il n’est jamais le dernier à glisser quelques « encu… », histoire d’être dans l’ambiance. Dès le coup de sifflet initial, celui-ci est à la quête de la moindre « vanne » à exploiter, que cela soit pour ou contre son équipe. Le « chambreur » est un fanatique dans l’âme mais le « One man Show » auquel il se livre prend souvent le dessus. Si le « Fanatique » peu avoir peur pour son intégrité physique en dehors du stade, son acolyte « chambreur » lui, n’hésite pas à jouer physique dans l’enceinte du stade au risque de recevoir un tacle assassin de son voisin qui n’aura que très peu goûté son humour. Mais le « chambreur » n’est pas forcément idiot et se déplace toujours en groupe!

LE PASSIF

Comme l’indique son nom, la principale caractéristique de ce type de supporter est de suivre l’intégralité de la rencontre sans véritables émotions. Les chants? N’en parlons pas. Les mouvements de foule? Très peu pour lui. Se lever lors d’un but de son équipe? Faut pas exagérer. Le passif est un peu timide et n’ose pas se mêler à des gens comme les deux cités au-dessus. Pour lui le football se vit sur la pelouse et pas autour. Allez voir un match ou alors aller au ciné, c’est du pareil au même. On s’assoit et on regarde le spectacle. Alors il aime le football mais surtout le dimanche soir, lorsqu’il est dans son canapé devant le CFC (Canal Football Club) au chaud. A oui, car le passif à froid au stade.

LE NOVICE

Le premier match au stade, un moment dont on se souvient toujours! Après quelques marches montées, le voilà dans les tribunes avec la pelouse devant lui, un moment émouvant. Répliques typiques du novice: « C’est pas comme ça à la télé », « Il commente où Duga? », « Pourquoi il montre pas la Golden Barre sur Canal? »…Enfin, comme lorsque l’on va en boîte de nuit pour la première fois, les codes vous sont inconnus. Ainsi que faire? Danser sur le podium, être arraché sur un canapé ou alors faire des tours du nightclub pour voir si tout le monde vous a bien vu et si vous avez bien vu tout le monde. Enfin, en gros, si vous êtes un « Chambreur », un « Fanatique » ou un « Passif »!