Le conseil Lifestyle de la semaine

Lesgantsdanslesport:accessoireougrigri?

Si la pluie est de sortie ces jours-ci et que les températures oscillent entre 0 et 10, il ne fait pas toujours bon mettre le nez dehors pour un sportif. Néanmoins, les professionnels n’ont pas à nous faire part de leurs états d’âme et se doivent de nous divertir par tous les temps. Ainsi, ceux-ci n’ont pas vraiment l’occasion de sortir couvert lors de leur prestation sur le terrain. Si certains footballeurs utilisent le maillot à manche longue, pas question de porter un bonnet ou encore un pantalon de survêtement pour lutter contre le froid. De ce fait, la seule extrémité à avoir le droit à un peu de chaleur sont les mains. En effet, les gants sont parfois utilisés par les joueurs de champ et donc pas seulement pas les gardiens de but. Mais la question est de savoir si les gants sont un accessoire indispensable ou s’ils font office de grigri?

Il est clair que pour nos sportifs en extérieur qui craignent le froid au niveau des « mimines », il devient indispensable de se munir de gants fins. Ici, on parle notamment du football car les rugbymen se servant la majorité du temps de leurs mains, il est impensable que ceux-ci soient aidés d’une quelconque façon avec des gants pour une meilleure accroche du ballon. Concernant nos chers pro du ballon rond, cela a tout de même tendance à faire un peu chochotte quand vous êtes le seul sur le terrain (avec votre dernier rempart) à avoir vos petits doigts au chaud.

zoom-les-rituels-des-sportifs

Si l’on ne peut voir aucune trace d’un style recherché lorsque l’on met des gants, on ne peut donc y voir qu’une manie superstitieuse. Dans le cas du footballeur sénégalais, Souleymane Diawara, passé par Bordeaux ou l’OM, les gants sont utilisés par tous les temps. Chaud ou froid, il ne sort jamais sans ses précieux. Et pourtant il insiste, ce n’est pas un grigri!

Dans un autre univers, celui du basketball, on a eu le droit l’année dernière à un joueur sur le banc muni de gants. Enfin, on ne sait pas vraiment si ce sont des gants ou bien carrément des maniques que portent le joueur des Toronto Raptors, Patrick Patterson. On ne peut pas vraiment parler de températures négatives sur les parquets NBA, on y voit donc que de la superstition. Ou alors, peut-être voulait-il tout simplement garder la main chaude!