Infrastructure

Voicilesstadesdefootchoisispouraccueillirl’Euro2020

Pour les 60 ans du championnat d’Europe de football, plus connu actuellement sous le nom d’Euro, Michel Platini, Président de l’UEFA, a décidé d’innover en ne choisissant pas un ou deux pays pour accueillir l’Euro 2020 mais bien de le faire se disputer à travers tout le Vieux Continent. Ils seront donc 13 à voir les meilleures équipes d’Europe s’affronter sur leur sol. Et le pays qui fait figure de grand vainqueur de cette édition 2020 est l’Angleterre et sa capitale Londres. En effet, c’est dans le magnifique stade de Wembley que se déroulera les deux demi-finales et la finale de la compétition. Mais mise à part cette enceinte légendaire, voici les douze autres sélectionnées qu’E-TV Sport va vous présenter dans ce diaporama!

Eurostadium (Belgique)

Il ne manquait que le feu vert des autorités de l’UEFA pour que la Belgique ne lance la construction de l’Eurostadium. Trois projets différents ont été présentés dont celui à l’image ci-dessous. La décision sera prise à la fin de cette année. Sa construction est prévue pour 2018. Il accueillera trois matchs de la phase de groupe et un huitième de finale.

Hampden Park à Glasgow (Ecosse)

Si l’Ecosse n’a pas gagné son indépendance, elle a nénamoins reçu cette semaine, le droit de recevoir trois matchs de la phase de groupe et un huitième de finale de l’Euro 2020. Cela se passera à l’Hampden Park, une enceinte vieille de plus d’un siècle située à Glasgow. Résidence du Queen’s Park Football Club, elle peut recevoir jusqu’à 52.000 spectateurs.

Amsterdam Arena (Pays-Bas)

Trois matchs de groupe et un huitième de finale se disputeront dans cette Arena située au coeur d’Amsterdam. Construit en 1996 sur les vestiges du Stadion De Meer, ce stade, même 18 ans après, demeure encore très moderne avec notamment son toit rétractable qui s’ouvre ou se referme en moins d’une demi-heure. Il peut contenir 51.600 spectateurs.

Stade Parken à Copenhague (Danemark)

Avec 38.000 places, le stade Parken où évolue à l’année le FC Copenhague sera le plus petit de cet Euro 2020. Les Danois recevront trois rencontres de la phase de groupe plus un huitième de finale.

National Arena de Bucarest (Roumanie)

Construit, démoli, mis de côté puis finalement reconstruit jusqu’à son inauguration en 2011. Telle est l’histoire de la National Arena de Bucarest en Roumanie. Ce stade de 55.600 places sera l’hôte de trois rencontres de groupe et d’un huitième de finale.

Stade Ferenc Puskas à Budapest (Hongrie)

Un nouveau stade Ferenc-Puskas. Vraiment nouveau puisque construit au pied de l’ancien stade national déjà baptisé au nom de la légende du foot hongrois. A l’origine prévu pour 2016, sa construction a pris un peu de retard mais il devrait être achevé à l’horizon 2018. Trois rencontres de groupe et un huitième de finale se disputeront dans cette enceinte de 68.000 places situées à Budapest.

Le Stade Olympique de Bakou (Azerbaïdjan)

Le choix le plus discutable de cet Euro 2020 c’est le Baku Olympic Stadium situé dans la capitale de l’Azerbaïdjan. Le pays, 95e nation au classement Fifa n’a même pas la certitude de disputer la compétition. Pourtant il a accueillera dans ce stade achevé en 2015, trois rencontres de la phase de groupe et un quart de finale. Jusqu’à 70.000 spectateurs pourront s’y masser.

Zenit Arena à Saint-Pétersbourg (Russie)

Deux ans après les matchs du Mondial 2018, la Zenit Arena recevra l’Euro 2020. Dans ce stade ultra-moderne, espéré pour 2016, trois rencontres de groupe et un quart de finale s’y joueront. Située à Saint-Pétersbourg, cette enceinte aura une capacité de près de 70.000 places.

Stade Olympique à Rome (Itaie)

Le stade Olympique de Rome est après l’Hampden Park le plus vieux du tournoi. Construit en 1953, il a notamment accueilli les JO de Rome en 1960. Rénové en 1990 il le sera à nouveau dès 2017, pour pouvoir recevoir trois rencontres de la phase de groupe puis un quart de finale. Actuellement, il peut contenir jusqu’à 72.000 spectateurs.

Le Stade San Mames à Bilbao (Espagne)

Il n’est pas encore totalement achevé mais déjà praticable. Depuis la reprise du championnat de Liga espagnole, l’Athletic Bilbao évolue dans son San Mames nouveau, une enceinte de 53.000 places flambant neuve. L’UEFA a préféré la capitale basque aux stades Bernabeu, Camp Nou ou Mestalla, respectivement ceux du Real Madrid, du Fc Barcelone et de Valence. Bilbao recevra trois matchs de groupe et un huitième de finale.

Aviva Stadium à Dublin (Irlande)

Comme les Ecossais et les Anglais, les Irlandais recevront quatre matchs (trois de la phase de groupe et un huitième) à l’Aviva Stadium, un stade d’ordinaire dédié à l’ovalie. Cette enceinte, inaugurée en 2010, a été construite en lieu et place du mythique Lansdowne Road, démoli en 2007. D’une capacité de 51.700 places, il accueille les équipes d’Irlande, de foot et de rugby.

L'Allianz Arena à Munich (Allemagne)

Un stade moderne, construit pour le Mondial 2006, reconnaissable à sa forme ovale dont il tire le surnom de Schlauchsboot (canot pneumatique). D’une capacité de 68.000 places il était en balance avec Wembley pour accueillir la finale. Finalement, trois matchs de groupes et un quart de finale se joueront à Munich.

Stade Wembley à Londres (Angleterre)

Après avoir accueilli les finales de la Ligue des champions 2011 et 2013, Wembley va jouer le premier rôle de cet Euro 2020 puisque les deux demi-finales ainsi que la finale se disputera sur la pelouse de ce stade londonien. L’UEFA semble apprécier le lieu il est vrai grandiose avec ses 90.000 places, soit le deuxième plus grand stade d’Europe derrière le Camp Nou.