insolite

Unevolleyeusekazakhevictimedesabeauté

Vous ne connaissez surement pas Sabina Altynbekova? Et pourtant, cette jeune volleyeuse de 17 ans fait le buzz en Asie du Sud-Est, que cela soit au Japon, en Chine ou en Corée du Sud. Mais pourquoi donc? Tout simplement pour sa plastique qui n’est pas restée inaperçue lors des derniers championnats asiatiques U19 de volley-ball. Sélectionnée dans l’équipe Kazakhe, la jolie jeune fille d’1m82 n’a pas fait d’étincelle sur le terrain mais est devenue rapidement la coqueluche de la compétition.

Souvent « zieutée » par les caméras lors des matchs alors que celle-ci était sur le banc, sa soudaine popularité n’a pas fait que des heureux. En effet, son entraîneur Nurlan Sadikov a exprimé son agacement concernant la situation au Daily Mail:  » C’est impossible de travailler dans ces conditions. Le public se comporte comme s’il n’y avait qu’une joueuse dans la compétition ».

Même la principale intéressée a semblé être quelque peu lasser de tout ce tapage médiatique: « J’étais flatté au début, mais tout devient un peu trop exagéré. Je veux me concentrer sur le volley-ball et être reconnue pour ça et non pour autre chose ».

Cette histoire n’est pas sans nous rappeler une certaine Anna Kournikova, plus connue pour ses courbes que pour son tennis ou encore plus récemment la supportrice des Diables Rouges Axelle Despiegelaere élue plus belle fan du Mondial de football au Brésil!