Smash of the day

UnskipperomanaismisendétentionpourviolobligesonéquipeàseretirerdelaTransatJacquesVabre

Voilà une affaire dont le monde de la voile se serait bien passé ! Alors que la Transat Jacques-Vabre est parti hier, dimanche 5 novembre, du Havre, la flotte n’était pas au complet avec le retrait de l’équipage Oman Sail. En effet, son co-skipper, Fahad Al Hasni (engagé en Class 40), a été placé en garde à vue vendredi soir pour une affaire d’agression sexuelle. Alors que l’autre skipper, le Français Sidney Gavignet, a d’abord cherché un remplaçant, il s’est ensuite résolu à ne pas prendre le départ du fait de la garde à vue prolonger de son équipier. Les faits se seraient déroulés vendredi en début de soirée dans la cité normande. « D’après des témoins, une femme a été retrouvée en pleurs dans le couloir d’un hôtel affirmant avoir subi une agression sexuelle », a déclaré à l’AFP François Gosselin, le procureur du Havre. Si on devrait en savoir plus sur l’affaire dans les prochaines jours voire les prochaines heures, c’est un coup dur pour Oman et surtout pour la suite de la carrière de Fahad Al Hasni. Celui-ci est un véritable héros dans son pays et il allait devenir le premier représentant d’Oman à traverser l’Atlantique en course et en duo. En pleine période « Harwey Weinstein », aucun cadeau n’est fait à ces hommes qui n’ont que peu d’égard pour les femmes !