Smash of the day

Unjeunetennismanaustraliensoupçonnédetrucagedematch

Si le dopage semble être l’appanage du cyclisme ou de l’athlétisme, le tennis, lui, a également ses problèmes de tricheries. Du côté de la petite balle jaune, ce sont les matchs truqués qui font un peu trop parler d’eux. Ainsi, après les révélations de 2016 signées de la BBC et de Buzzfeed, restées sans suite, c’est un jeune tennisman australien qui est dans l’oeil du cyclone. En effet, Oliver Anderson, 18 ans, est soupçonné d’avoir vendu l’un de ses matches en octobre dernier lors du tournoi Futures de Traralgon (Australie), doté de 50 000$ de prize-money. Le vainqueur de l’Open d’Australie junior en 2016 aurait délibérément perdu le premier set (6-4) contre son compatriote Harrison Lombe, nettement moins bien classé que lui, avant de gagner facilement les deux suivants (6-0, 6-2). Arrêté par la police de l’état de Victoria, Anderson va pleinement coopérer avec la police, a indiqué son porte-parole. Si on devrait en savoir plus rapidement sur cette histoire, le profil du 743ème mondial ne plaide pas en la faveur d’une erreur. Ainsi, il est jugé comme étant talentueux mais peu travailleur et surtout n’aurait aucun amour pour la raquette. Des indices sur une possible envie de se faire de l’argent facilement. A 10 jours du début de l’Open d’Australie, on se doute que les organisateurs se seraient passés d’une telle publicité!