Smash of the day

TomBradysefaitvolerlavedetteparNickFoleslorsduSuperBowl

Si Tom Brady est bien souvent le seul nom que peuvent citer les Européens lorsqu’on leur parle de NFL, notamment du fait de son idylle avec la sublime Gisele Bündchen, ce n’est pas le nom qu’il faut ressortir du Super Bowl 2018. En effet, une fois n’est pas coutume, Brady n’a pas mené sa franchise des New-England Patriots au titre suprême. La faute au quarterback adverse du nom de Nick Foles. Lors de cette rencontre, le meneur de jeu des Eagles de Philadelphie a réalisé une magnifique performance avec 73 yards à la passe ou encore 3 touchdowns lancés. Ainsi, il remporte le trophée MVP du match et succède donc à Tom Brady. Pour la petite histoire, Nick Foles, âgé de 28 ans, ne devait pas être titulaire au début de la saison et il a su profiter parfaitement de la blessure du « numéro 1 » en décembre, un certain Carson Wentz. C’est donc une nouvelle bien belle histoire que nous a offert le Super Bowl !