Dossier

Quelssontlessupporterslespluscélèbresdessélectionsnationalesdefoot?

L’équipe de France croule sous les mauvaises nouvelles depuis maintenant quelques semaines et ce vendredi 3 juin ne déroge pas à la règle. En effet, après les forfaits de Varane, Mathieu et dernièrement Diarra ainsi que la polémique sur le racisme, les Bleus ne partent pas dans les meilleures conditions pour disputer leur Euro. Mais voilà qu’un nouveau coup dur vient de tomber avec l’absence du plus grand supporter de l’équipe de France de foot depuis des décennies, à savoir le coq de Clément d’Antibes. Ainsi, selon des informations de l’AFP, l’Antibois a reçu une lettre de l’UEFA lui interdisant d’assister aux matches de l’Euro 2016 en compagnie de son animal. « Vous ne serez pas autorisé à pénétrer dans les stades de l’UEFA Euro-2016 avec votre coq Balthazar. Aussi sympathique soit-elle, la présence de votre coq vous placerait dans une situation délicate vis-à-vis des équipes de sécurité », indique l’UEFA dans sa lettre. Espérons que l’absence de Balthazar ne sera pas de mauvaises augures pour les hommes de Didier Deschamps. En ce qui nous concerne, nous avons décidé de vous présenter les supporters, comme Clément d’Antibes, qui sont devenus presqu’aussi connus que les joueurs de l’équipe qu’ils encouragent!

El Tula (Argentine)

arlos Tula a suivi l'Argentine dans le monde entier depuis la Coupe du monde 1974 en Allemagne et prétend être la première personne à avoir frapper un bombo, un grand tambour, lors d'une Coupe du Monde. El Tula est si bien reçu par ses compatriotes que le Pape François, un compatriote argentin, lui a accordé une audience que les papes précédents avaient refusé.

Axelle Despiegelaere (Belgique)

En 2014, lors de la Coupe du monde de football, Axelle, 17 ans, avait fait le buzz en agitant son jolie minois avec son chapeau à corne aux couleurs de la Belgique. Depuis, la célébrité s'est estompée mais il se pourrait bien que l'Euro en France l'a fasse revenir sur le devant de la scène.

El Cole (Equateur)

El Cole, comme il est moins communément connu, est originaire de la côte des Caraïbes de Barranquilla et est peut-être le fan de football le plus connu dans le monde. Il a abandonné l'école de droit après cinq ans pour devenir le supporter numéro un de son pays, avec son excentrique costume, qui a mis sa vie en danger à plusieurs reprises , notamment lorsque des supporters ont lâché un corde qui lui a permis de "voler" , mais il maintient que c'est la meilleure décision de sa vie.

Manolo el del Bombo (Espagne)

Manuel Caceres Artesero a participé à plus de 400 matchs avec l'équipe nationale espagnole, apportant toujours son fidèle tambour. Alors qu'il suit la Furia Roja depuis près de 50 ans, l'homme de Valence prétend avoir fait du stop pendant près de 10.000 km pendant la Coupe du Monde 1982 pour ne jamais rater un match et pour prouver à d'autres fans qu'il n'était pas payé pour suivre l'équipe. Toute personne désireuse d'entendre les histoires fanatiques de Manuel peuvent t le rencontrer dans son bar près de Mestalla de Valence .

Clovis Acosta Fernandes (Brésil)

Le sexagénaire, considéré comme le plus grand supporter de la Seleçao, s'était effondré après l'humiliation subie par l'équipe brésilienne en demi-finale du Mondial, lorsque l'Allemagne avait marqué 7 buts au stade Mineirao de Belo Horizonte. Surnommé Gaucho da Copa en raison de son chapeau typique de sa région natale du Rio Grande, Clovis Acosta Fernandes avait suivi l'équipe brésilienne sur les sept dernières Coupes du monde, voyageant dans une soixantaine de pays pour soutenir les joueurs dans plus de 150 matchs internationaux, dont la Copa America et la Coupe des Confédérations. Malheureusement pour le Brésil et les fans de foot, Clovis s'est éteint en septembre 2015 à l'âge de 61 ans.

Clément d'Antibes (France)

Accompagné pendant des années par son fidèle coq Balthazar, Clément Tomaszewki était présent pour chaque affrontement de la France jusqu'à la Coupe du monde 2010, en faisant l'un des supporters les plus reconnus de l'hexagone.