Interview

PharellWilliamsparleBMXavecleriderNigelSylvester

Si on devait n’en retenir qu’un dans l’industrie musicale de ces derniers mois, cela serait lui: Pharell Williams. Présent sur les tubes « Blurred Lines » de Robin Thicke et « Get Lucky » de Daft Punk, Pharell a également conquis la planète avec son titre « I’m Happy ». S’il excelle dans la musique, l’Américain de 40 ans est avant tout un artiste au sens large. En effet, le monde de la mode n’a plus de secret pour lui avec plusieurs collaborations à son actif mais ce que le grand public sait moins, c’est le fait que Pharell est un grand fan de sport urbains comme le Skateboard et le BMX. L’un de ses surnoms est Skateboard P et l’un de ses frères, Cato, est un skateur professionnel. Ainsi, Pharell Williams a lancé une marque de BMX l’année dernière avec la star du BMX New-Yorkais, Nigel Sylvester. Cette marque a pour nom « Brooklyn Machine Works ».

Alors que le célèbre rappeur au chapeau bizarre a été choisi pour être rédacteur du prochain numéro de mars du magazine de la marque de boisson énergisante Red Bull, il a rencontré son associé Nigel Sylvester à Los Angeles pour tourner quelques séquences de BMX. Cela fut l’occasion pour les deux hommes d’échanger sur l’influence que chacune de leur carrière avait eu sur leur collaboration ainsi que sur les liens très forts qui pouvaient exister entre la musique et le BMX.

En bonus, découvrez la dernière publicité de Red Bull intitulée « The World of Red Bull » sur un son de…Pharell Williams tiré de son album GIRLS!

)