Smash of the day

MarianepeutpluscomptersurNike

S’il y a bien une relation que l’on pensait indestructible, c’est bien celle entre Maria Sharapova et Nike! En effet, les deux étaient tellement bien assortis que l’on ne voyait pas une sortie de route possible. Et pourtant, la Russe a ingéré du meldonium en amont de l’Open d’Australie et le verdict du contrôle positif est tombé. Ainsi, Maria sera suspendue à titre conservatoire à partir du 12 mars et on ne sait pas quand elle pourra retrouver les terrains de tennis. A l’image de ce qui est arrivé très récemment à Manny Pacquiao ou il y a quelques années à Lance Armstrong, la marque au Swoosh ne s’embarrasse pas de sportifs qui ont fauté. Quelque soit la faute commise, Nike ne veut rien entendre et la sentence est proclamé immédiatement: « Suspension du partenariat le temps de l’enquête ». Il n’y a guère que la star du golf, Tiger Woods, qui a été soutenu par Nike lorsque son passé d’infidélités conjugales eut été révélé. Oui mais voilà, aussi talentueuse et aussi belle soit-elle, on ne plaisante pas avec le dopage dans le sport alors qu’une incartade amoureuse peut se concevoir sans se cautionner, bien sur. Alors que Sharapova risque jusqu’à 4 ans de suspension, Nike doit tout de même prier que cette affaire soit rapidement classée et entérinée car la Russe est la tête d’affiche féminine de la marque tous sports confondus. Et honnêtement à part sa rivale Serena Williams, la relève n’est pas encore au niveau!