Dossier

Lesparislesplusfousvusdanslesport

Qui n’a jamais fait de paris « un peu à la con » avec un ami sur tels ou tels sujets? Tout le monde, il faut bien l’avouer. Néanmoins, il est rare que ce pari aille jusqu’à son terme et donc jusqu’à la remise de la somme pariée. En effet, de notre côté on préfère « parier pour du beurre »! Mais pour les sportifs, pas question de se défiler surtout pour une somme d’argent, eux qui sont bien souvent bien lotis de ce côté là. Ainsi, les stars NBA, Chris Paul et James Harden, coéquipiers aux Houston Rockets, se sont livrés à un petit concours de shoot du milieu du terrain. Le premier qui rentrait son shoot remportait les 200$ posés au préalable. A ce petit jeu, c’est Paul qui s’est imposé.

Voilà donc un pari normal pour eux lorsque nous, commun des mortels, n’aurions jamais mis une telle somme en jeu. Ce pari nous a donné envie de vous en dévoiler d’autres, bien plus fous, qui ont vu le jour dans le monde du sport.

Floyd Mayweather, le parieur de « Money »

Floyd Mayweather, sportif le mieux payé l’année dernière, est un véritable fana des paris sportifs. Ainsi, en décembre 2012, il mise sur une victoire de Golden State contre Miami. Il mise 100 000 euros et Golden State s’impose. C’est ensuite sur Miami dans le match 7 des finales NBA qu’il parie sa plus grosse somme, soit 6 millions de dollars. Là encore, une victoire. S’il a eu des paris perdants, le dernier en date était encore une victoire: 221 000 dollars de gains lors d’un match entre OKC et Golden State lors des derniers playoffs. Il est fou ce Floyd, il est fou…

Ce supporter de Leicester qui aurait du aller jusqu’au bout

En début de saison 2015-2016, John Pryke avait parié 20 livres (environ 25 euros) sur un titre de Leicester en Angleterre. Ce supporter des Foxes a fini par accepter la proposition d’un bookmaker pour lui racheter son ticket. Au final, il empoche tout de même 29.000 livres, soit près de 37.000 euros. Mais s’il était allé jusqu’au bout, celui-ci aurait pu remporter 100 000 livres, soit 130 000 euros…la pression de repartir avec rien a fini par le faire céder!

Si l’Islande avait gagné l’Euro 2016, cela aurait coûté cher à Yannick Agnel

« Si les Islandais gagnent l’Euro, je fais le tour de l’Islande à la nage.» C’est ce qu’avait twitté le nageur Yannick Agnel à l’issue de la victoire des Islandais en huitième de finale de l’Euro2016 le lundi 27 juin 2016. Heureusement pour Agnel, on connaît la suite: La France s’imposera en quart de finale contre l’Islande 5-2.

Papa McIlroy peut remercier son fils prodigue

En 2004, le père de Rory avait parié une somme équivalente à 250 euros que sa progéniture remporterait le British Open de golf dans les dix années à venir, soit avant ses 26 ans. Un pari assez improbable hautement improbable pour lequel le bookmaker lui avait accordé une cote de 500 de 1. Ce dernier a dû s’en mordre les doigts en 2014, quand Rory McIlroy a effectivement soulevé le trophée de l’Open Britannique… à l’âge de 25 ans et deux mois.