event de la semaine

LesGoldenStateWarriorsontreçuleurbaguedechampion

C’est la tradition du premier match NBA de la saison: la remise des bagues aux champions NBA de l’année précédente. Et pour le début de la saison 2015-2016, ce sont les Golden State Warriors qui étaient sur le devant de la scène pour recevoir le précieux sésame. En effet, si dans la plupart des compétitions sportives, les vainqueurs soulèvent un trophée puis reçoivent individuellement une pauvre médaille ou alors un trophée en miniature, la NBA s’est toujours distinguée avec ses fameuses bagues offertes aux champions NBA.

Pendant ses trois premières décennies d’existence (depuis 1947), le bijou ne comptait qu’une inscription (World Champions) et un design épuré, où plusieurs cercles de couleur or s’imbriquaient les uns dans les autres. Ce n’est qu’à partir des années 1980 que la fantaisie s’est invitée sur les « NBA rings », les noms et logos des vainqueurs apparaissant. Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce sont les propriétaires des franchises titrées et non les patrons de la NBA qui doivent produire ces bagues.

Le joueur Harrison Barnes nous présente en gros plan la « ring Golden State Warriors »!

Enfin, autre tradition lors de cette soirée particulière pour la franchise, championne en titre, la mise en place de la bannière de champion au plafond de sa salle, ici l’Oracle Arena. Elle a rejoint la précédente accrochée quarante ans plus tôt après le titre obtenu dans le sillage de l’arrière Rick Barry, auteur à l’époque d’une saison à 30,6 points, 6,2 passes, 5,7 rebonds et 2,9 interceptions. Et pour rendre hommage à ce nombre, Steph Curry a inscrit pas moins de 40 points pour son premier match de l’année à domicile face à la Nouvelle-Orléans. Objectif deuxième bague et deuxième bannière de champion pour 2016!

fcf2bsion