Smash of the day

LetitredesCavsacoûté40millionsdedollarsdeperteàsonpropriétaire

Il aura fallu 46 ans aux Cavaliers pour amener un premier titre NBA à la ville de Cleveland. La vraie question est de savoir combien de temps toute une région aurait pu encore attendre si l’enfant prodigue, LeBron James, n’était pas revenu au bercail…mais surtout si le propriétaire Dan Gilbert n’avait pas mis une sacrée main au porte-feuille. Car si « King James » a décidé de revenir dans le giron de sa franchise de toujours, c’est aussi car le propriétaire des Cavs lui a donné un salaire conséquent mais également un « supporting cast » digne de son talent. Ainsi, pour conserver un Kyrie Irving, faire venir un Kevin Love et convaincre des vétérans comme Richard Jefferson ou J.R Smith, il ne faut pas regarder à la dépense. De ce fait, Forbes va bientôt confirmer dans un classement des bons et mauvais élèves financiers de la ligue que le champion en titre a perdu 40 millions dans sa conquête du Graal, la faute en grande partie à une luxury tax de 54 millions. Avec 115 millions de masse salariale mais une dépense globale de 185 millions sur l’effectif uniquement, Gilbert n’a pas fait le petit joueur. Alors oui, le résultat est un premier titre NBA pour une franchise jusque-là maudite mais cela fait tout de même encore un peu cher la bague de champion !