Smash of the day

LegroupeKeringlâchedulestàPuma

Fini le lifestyle pour l’empire Pinault ! En effet, le groupe Kering a décidé de distribuer à ses actionnaires l’essentiel de ses 84% du capital de la marque allemande de sport, valorisée à 5,8 milliards d’euros en Bourse. Ainsi, Kering de son côté conservera environ 16 % du capital. Après avoir étudié plusieurs scénarios, Kering a opté pour cette distribution d’actions plutôt que pour une vente. Surtout qu’avec une telle valorisation, difficile de trouver un acheteur. C’est donc un changement de stratégie pour Kering qui s’était offert Puma en 2007 pour se diversifier du luxe, avec une marque plus sport et mode, susceptible de séduire les Millenials dans les pays matures comme émergents. Mais remettre Puma sur l’échiquier des équipementiers sportifs a pris beaucoup plus de temps que prévu et c’est aujourd’hui que la mission est achevée. En effet, en repositionnant Puma comme une marque de sport mais aussi grâce des collaborations avec Rihanna ou Kyle Jenner, Nike et Adidas voit arriver la marque dans leurs rétroviseurs. Néanmoins, Kering s’assume désormais comme un « pure-player du luxe » avec un Gucci au top et des Yves Saint-Laurent et Balenciaga comme valeurs sûres et en pleine progression !