Dossier

Cessportifsquisontovationnésailleursqu’àdomicile

L’un des plus beaux sentiments qu’un athlète peut ressentir est celui de l’amour du public. En effet, faire l’unanimité auprès de milliers voire de millions de fans est quelque chose d’indescriptible. Et le paroxysme de cette relation intervient surement lorsque le public communique avec son chouchou dans son stade. Mais l’impact et le charisme d’un sportif se mesurent aussi à sa capacité à faire succomber un public non acquis à sa cause. C’est le cas de certaines vedettes internationales et pour des raisons différentes. Ainsi, on a vu hier le public du Centre Court se lever comme un seul homme pour applaudir Gilles Müller et surtout Rafael Nadal. Si le jardin de l’Espagnol est Roland-Garros, les spectateurs anglais n’oublient pas que celui-ci s’est imposé 2 fois sur le gazon londonien et que c’est l’un des plus grands joueurs de tennis de tous les temps. Rival de leur chouchou Roger Federer, les Anglais aiment Nadal…la preuve !

Ainsi, E-TV Sport a décidé de vous présenter ces sportifs qui sont ovationnés ailleurs qu’à domicile!

Une carrière qui impose le respect

Avoir été l’un des plus grands de sa discipline permet souvent de se retirer avec sérénité et avec des moments inoubliables plein la tête. Et parmi ceux-ci, on peut noter ces applaudissement et « standing ovation » venant des spectateurs adverses. C’est le cas d’un certain Kobe Bryant, légende de la NBA, qui a vécu une véritable tournée d’adieu dans toutes les salles NBA. Mais aussi du joueur de l’AS Rome, Francesco Totti qui a eu le droit à l’ovation du public du Santiago-Bernabeu la saison dernière lors de son entrée en jeu à la 74ème minute.

Une performance exceptionnelle

Etre témoin d’une performance surréaliste donne envie de célébrer cela même si le sportif qui en est à l’origine fait partie de l’équipe adverse. Kobe Bryant a vécu ça tout au long de sa carrière comme Zlatan Ibrahimovic lors de son quadruplé à Anderlecht en 2013 ou encore Ronaldinho lors de son doublé face au Real Madrid en 2005.

Le retour sous de nouvelles couleurs

Revenir dans un stade où vous avez été adulé mais avec un nouveau maillot peut vous donner des sueurs froides mais peu aussi être un moment de grâce. Cela a été le cas de Ronaldinho de retour au Camp Nou sous les couleurs du Milan AC ou de Michael Jordan de retour au United Center de Chicago avec le maillot des Washington Wizards.

Lorsque le public est désolé pour vous

Lorsque le public, sans être acquis à votre cause, veut que vous remportiez cette rencontre! C’est le cas de Novak Djokovic, à la recherche de son premier titre à Roland-Garros, lors de la finale 2015 où il se fait battre par le francophone Stanislas Wawrinka. Et dire que Djoko avait éliminé Nadal!