Dossier

Cessportifsquiontétélarguésparleurssponsorsaprèsunfauxpas

Si les relations entre les marques et leur égéries ont souvent tout d’une idylle, il ne faut pas oublier que l’on parle avant tout de business…et donc d’argent. Ainsi, lorsque la marque n’est plus satisfaite de son ambassadeur pour quelques raisons que ce soit, elle n’a aucun scrupule à se débarrasser de lui comme d’une vieille chaussette. Alors que leur poule aux oeufs d’or ait tenu des propos injurieux envers la communauté gay, ait succombé à des substances interdites, ne soit plus en capacité de pratiquer sa discipline ou encore qu’elle se soit laisser aller à des photos dénudées…les marques ont toujours le dernier mot. On vient de le voir une nouvelle fois avec un des sponsors de Dan Carter arrêté pour conduite en état d’ivresse la semaine dernière. En effet, Land Rover, dont Carter était ambassadeur, a décidé de rompre son contrat avec le double champion du monde. Une marque automobile associée à une personne qui boit au volant, il est clair que cela fait mauvais genre et on ne peut pas les blâmer de le lâcher. De ce fait, E-TV Sport a décidé de vous présenter les sportifs abandonnés sur le bas-côté par leurs sponsors après un faux pas!

Michael Phelps (Natation)

En 2009, le nageur américain, Michael Phelps, est surpris en train de fumer du cannabis dans un bong. L'un de ses sponsors, Kellog's, décide d'arrêter les frais avec le recordman de médailles olympiques sous prétexte que son image n'est plus en adéquation avec celle de la marque.

Tiger Woods (Golf)

Les infidélités conjugales de Tiger Woods feront un tort monumental à l'image parfaite de la plus grande vedette du golf. Ainsi, Gatorade, Gillette, le groupe de télécom AT&T ou encore la société de conseil Accenture, mettront un terme à leur collaboration avec Woods. Suivra ensuite la marque horlogère Tag Heuer. Seul Nike restera fidèle à sa tête d'affiche.

John Terry (Football)

En 2012, le défenseur anglais de Chelsea est embarqué dans une affaire d'adultère mais est aussi poursuivi par la fédération anglaise pour injures racistes. Ainsi, son plus gros de contrat de sponsoring, le liant à l'équipementier Umbro, n'est pas renouvelé. Il s'assoit alors sur 5 millions d'euros.

Nikola Karabatic (Handball)

En septembre 2012, Nikola Karabatic est soupçonné d'avoir parié contre son équipe. L'un de ses sponsors, l’opérateur de jeux en ligne Betclic a alors retiré sa campagne de publicité mettant en avant le handballeur français. Néanmoins, ce n'est pas une rupture de contrat.

Kobe Bryant (NBA)

Accusé d’agression sexuelle en 2003 par une jeune fille de 19 ans, la star des Los Angeles Lakers, Kobe Bryant, a vu quelques-uns de ses sponsors le lâcher. McDonald’s n’a pas renouvelé son contrat avec le basketteur fin 2003 et Ferrero a stoppé sa collaboration avec lui.

Wayne Rooney (Football)

En 2014, Wayne Rooney trompe sa femme avec une prostituée. L’Anglais, qui faisait la promotion du Coke Zero de Coca-Cola, s’est vu retirer des campagnes de la multinationale, avant que la firme ne stoppe définitivement ses liens avec lui. Le footballeur a alors dit au revoir à un contrat de 800 000 euros.

Maria Sharapova (Tennis)

Le 7 mars 2016, Maria Sharapova annonce qu'elle a été contrôlé positive lors du dernier Open d'Australie. Dès le lendemain, Nike, Porsche et Tag Heuer mettent fin à leur partenariat avec la tenniswoman russe. Et pourtant elle n'était alors suspendue qu'à titre conservatoire.

Michael Schumacher (F1)

Lorsque l'on parle de marques sans scrupules, le cas de Michael Schumacher est flagrant. En effet, suite à son accident et son hospitalisation, deux marques de prêt-à-porter, Navyboot et Jet Set, ont rompu leur contrat avec l'Allemand.

Oscar Pistorius (Athlétisme)

Suite à son inculpation pour le meurtre de sa compagne, Pistorius a dit au revoir à Nike, Oakley et le styliste français Thierry Mugler.

Manny Pacquiao (Boxe)

Suite à ses propos homophobes ainsi qu'à l'absence d'excuses, Nike a rompu son contrat avec le boxeur philippin.

Lance Armstrong (Cyclisme)

Considéré comme le plus grand tricheur de l'histoire du sport, Lance Armstrong a tout perdu lors de ses aveux. A savoir son équipementier de toujours, Nike, mais aussi la marque de vélo, Trek, ainsi que le brasseur américain Anheuser-Busch.

Stephanie Rice (Natation)

Suite au post d'une photo avec un maillot très très sexy, la nageuse australienne a du se résoudre à laisser partir son sponsor Speedo. Sévère sur ce coup-là !

Teddy Tamgho (Athlétisme)

Teddy Tamgho est suspendu 12 mois, dont six avec sursis le 20 décembre 2011, suite à une altercation avec une athlète. Son équipementier Asics ne veut rien avoir à faire avec ce genre d'histoire et rompt le contrat le liant à Tamgho.

Thierry Henry (Foot)

Suite à sa main qui emmènera la France à la Coupe du monde 2010 mais anéantira les espoirs de l'Irlande, le footballeur fera une croix sur Gillette. En effet, la marque a décidé de ne plus utiliser l’image du joueur dans ses publicités. Pour enfin, cesser de le sponsoriser un an plus tard.

Dan Carter (Rugby)

Suite à son état d'ébriété du jeudi 16 février 2017, l'ouvreur néo-zélandais du Racing a vu la marque Land Rover rompre son contrat avec lui.