Dossier

Cessportifsmalheureusementdiagnostiquésséropositifs

Il y a 25 ans, le meilleur meneur de jeu de tous les temps en NBA, déclarait sa séropositivité devant les caméras du monde entier! Absent depuis une semaine des parquets NBA, les Los Angeles Lakers, sa franchise, font savoir que Johnson souffre d’un virus, qu’il se sent faible et qu’il a perdu du poids. A ce moment-là, la rumeur veut que la star du basket mondial soit atteint du VIH. Et le 7 novembre 1991, il officialise la nouvelle en conférence de presse devant un parterre de journaliste médusé et dont certains ont les larmes aux yeux. Alors que la popstar, Freddie Mercury, succomba lui-même à la maladie durant ce mois de novembre 1991, tout le monde a peur pour Magic. Finalement 25 ans plus tard, l’ancien basketteur des Lakers, est toujours séropositif mais aussi toujours en vie. De ce fait, E-TV Sport a décidé de vous présenter ces sportifs malheureusement diagnostiqués séropositifs!

Greg Louganis

Le plongeur américain a été diagnostiqué en 1988 juste avant les Jeux Olympiques.

Ji Wallace

Le gymnaste-trampoliniste australien est malade depuis 2012.

Bill Goldsworthy

Il décède en 1996, le 29 mars des suites du sida.

Esteban de Jesus (à gauche)

En 1981, il est accusé du meurtre d'un adolescent de 17 ans au cours d'une altercation liée à un trafic de drogue. Condamné à la prison à vie, il contracte le virus VIH et meurt le 12 mai 1989 à l'âge de 37 ans.

Rudy Galindo

Diagnostiqué en 2000 du VIH, Rudy Galindo a vu son coach et son frère mourir de la même maladie.

Robert Waggenhoffer

Le patineur sur glace est mort très jeune, en 1999, à l’âge de 39 ans, après avoir vu certains membres de sa famille mourir du sida également.

Mike Beuttler

Mike Beuttle est le premier homosexuel à s’être assumé en public. Il meurt des suites de complications résultant du sida en 1988, à Los Angeles.

Ondrej Nepela

Star du patinage artistique, Nepela meurt tragiquement à 38 ans emporté par la maladie.

Job Komol

Le camerounais a dû arrêter sa carrière de footballeur professionnel en 2010 à cause du Sida.

Alan Wiggins

Il est le premier joueur de baseball à mourir du Sida. C’était en 1991.

John Curry

En 1987, le VIH a été diagnostiquée sur John Curry, puis le SIDA en 1991. Avant sa mort, il avait parlé ouvertement à la presse à la fois sur sa maladie et son orientation sexuelle. Il a passé les dernières années de sa vie avec sa mère et est décédé d'une crise cardiaque liée au sida le 15 avril 1994. Il avait 44 ans.

Michael Westphal

Le tennisman allemand est mort du SIDA à Hambourg le 20 juin 1991.

Arthur Ashe

Le tennisman américain mourut des suites d'une pneumonie consécutive au virus du SIDA, maladie contre laquelle il fut particulièrement engagé.

Glenn Burke

Un accident en 1987 le prive d’une jambe: incapable de jouer au baseball, il tombe dans la dépression et l’addiction à la cocaïne, qui le ruine et le pousse à voler. Après un séjour en prison il est réduit à l’errance, et contracte le Sida, dont il meurt en 1995.

Tommy Morrisson

Sa carrière prometteuse mais en dents de scie s'est arrêtée en 1996, lorsqu'il a été déclaré séropositif après un test sanguin de routine : le risque qu'il contamine d'autres boxeurs au cours d'un combat a été jugé trop important pour qu'il soit autorisé à continuer la boxe.