Dossier

Cesmomentsl’onauraitpucroirequ’ilyavaitunmoteurdanslevélo

Si le cyclisme professionnel a du mal à se sortir de son image de sport de dopés depuis maintenant 20 ans et l’affaire Festina notamment, il doit désormais faire face à une autre sorte de dopage: le dopage mécanique ! En effet, il n’est désormais plus rare que de la technologie soit embarquée à bord d’un vélo afin que celui-ci aille plus vite qu’à l’accoutumée. Ainsi, après la Néerlandaise, Femke Van Den Driessche, en 2016 convaincue de dopage technologique, confondue après un contrôle lors de l’épreuve Espoirs du Mondial de cyclo-cross à Zolder en janvier 2016 et suspendue six ans quelques mois plus tard, c’est au tour d’un cycliste amateur de se faire attraper avec un moteur dans son vélo. Ainsi, avec ce nouveau cas de dopage mécanique, E-TV Sport a décidé de revenir sur ces moments complètement fous où l’on aurait pu croire qu’il y avait bien un moteur dans le vélo !

Armstrong, une attaque supersonique 

Lors du Tour de France 2000, Lance Armstrong, sûrement déjà dopé, est exceptionnel de facilité sur les pentes du Mont Ventoux. Il se permet même une attaque fulgurante qui reste encore gravée dans les mémoires.

Quand Froome nous fait revivre les années Armstrong

En 2013, Christopher Froome attaque dans le Mont Ventoux et laisse sur place Contador et ses concurrents. Le commentateur Belge, Rodrigo Benkens, y va de ce célèbre commentaire: « Lance, sort de ce corps » !

Quand le vélo de Froome semble rouler tout seul

Lors de la dernière Vuelta, qu’il a d’ailleurs remporté, le vélo de Chris Froome a fait polémique lorsque celui-ci avait l’air de rouler tout seul suite à l’arrivée d’une étape.

Une attaque de Fabian Cancellara suspecte sur les pavés du Paris-Roubaix 2010