famous

Cesenfantsquimarchentsurlestracesdeleurpaternel

Entre le premier but en pro d’Enzo Zidane avec le Real Madrid ou encore le shoot soyeux du milieu du terrain de LeBron Jr dans la salle des Cleveland Cavaliers ce weekend, on voit peut-être émerger la nouvelle génération de stars du sport avec la progéniture des légendes actuelles.

« Etre le fils de », voilà un titre tout à fait honorifique qui n’est pas forcément facile à porter! Et ce peu importe le domaine dans lequel papa excelle. Ainsi, le sport de haut niveau ne regorge pas d’énormément d’exemples d’enfants ayant pris la même voie que leurs parents et réussissant à leur tour à se faire un prénom. Néanmoins, si les chances sont maigres d’un jour voir un fils faire aussi bien que son père cela ne décourage pas certains de tenter leur chance. Avec les réseaux, l’atavisme et les conseils avisés de leur paternel, il est évident que ceux-ci partent avec une longueur d’avance et présentent des qualités très vite. De ce fait, E-TV Sport a souhaité faire la lumière sur ces jeunes au patronyme célébrissime qui pourraient un jour eux aussi se retrouver en une des magazines!

Roméo, Cruz et Brooklyn Beckham

Lorsque son père est le footballeur le plus connu de la planète, forcément on a envie de faire comme papa. Problème, le talent n’est pas forcément toujours au rendez-vous ce qui a pu jouer des tours à l’aîné Brooklyn qui après un passage par Arsenal a du se résoudre à faire autre chose que du foot. Si le monde du football s’est refusé à lui, on est certain qu’avec les ressources de David, le mannequinat ou même le cinéma peuvent être des points de chute pour l’aîné de la fratrie Beckham. Néanmoins, ces jeunes frères Roméo et Cruz, eux aussi formés du côté d’Arsenal semblent plus prometteurs et pourraient prétendre à prendre le flambeau de leur prestigieux père.

Enzo, Théo et Luca Zidane

Là encore, difficile de croire que l’un de ces 3 prénoms arrivera un jour à faire oublier celui de Zinédine. Et pourtant, ils font tous aujourd’hui partie des équipes jeunes du Real Madrid, club où papa fait figure de légende. Si Luca a choisi le poste de gardien, les deux autres évoluent au même poste que leur père. Il y a quelques jours, Enzo revêtait pour la première fois le maillot du Real en pro lors d’un match de Coupe du Roi. Et comme si cela n’était pas assez beau, celui-ci s’est offert le luxe de marquer le premier but de sa carrière à Santiago Bernabeu…on imagine que l’entraîneur sur le banc, un certain ZZ devait être fier!

LeBron James Junior et son petit frère Bryce

Être le fils de LeBron James, cela a de nombreux avantages…et notamment la possibilité de shooter en toute décontraction sur le parquet de la Quicken Loans Arena, l’antre des Cleveland Cavaliers. Ainsi, l’aîné du « King » s’est essayé au tir du milieu de terrain avec réussite ce weekend.

Bronny showing the range post game!! Something lite. #JamesGang🔥 #StriveForGreatness🚀

Une vidéo publiée par LeBron James (@kingjames) le

Âgé de seulement 12 ans, Bronny fait déjà parler de lui depuis quelques années et il est clair qu’il a hérité du talent de son père. L’année dernière, LeBron Jr avait remporté le championnat USBA avec les North Coast Blue Chips. En début d’année, il était à Birmingham pour disputer le tournoi « Battle of the Magic City » qui réunit quelques-uns des meilleurs basketteurs de son âge. Seule nouveauté en 2016, LeBron James Junior était accompagné de son « little brother », Bryce, qui lui aussi à du basket plein les mains!

Mick Schumacher

Engagé depuis 2015 en Formule 4, le premier échelon de la monoplace, le fils de Michael Schumacher, Mick, a remporté le grand prix de Monza, en Italie, le 30 octobre dernier. Cette victoire lui a permis de terminer vice-champion de F4 italienne, comme il l’avait également fait en F4 allemande en 2015, avec son équipe, Prema. Si le fils de Michael Schumacher, Mick, rêve de courir un jour en F1 comme son père et son oncle Ralf, il reste encore à l’adolescent du chemin à parcourir. Surtout lorsque l’on sait que Max Verstappen faisait ses débuts dans un baquet de F1 au même âge!

Bonus: Finn Stallings

Pour clôturer ce dossier, nous vous présentons, Finn, 4 ans, fils du golfeur professionnel Scott Stallings. En avril 2014, il avait pu taper la balle lors de l’ouverture du prestigieux Masters d’Augusta auquel son père participait. Il a alors démontré une dextérité assez exceptionnelle pour son âge. Pour rappel, à 2 ans, Tiger Woods avait déjà un club à la main!