Dossier

Cesbasketteursquisesontessayésaucinéma

Le sport est un domaine qui a toujours beaucoup inspiré le cinéma. Ainsi, de nombreux films ont mis en scène des sportifs célèbres, des rivalités légendaires ou des histoires insolites et touchantes. Mais avec une trame scénaristique basée sur le milieu du sport, il vaut mieux s’allouer les services de sportifs. Ainsi, c’est comme cela que des grands noms du sport se sont retrouvés sur grand écran. Et le monde du basketball n’a pas échappé à cette règle! Alors que LeBron James, le meilleur joueur actuel en NBA va bientôt jouer l’acteur dans le film « Ballers ». Le tournage devrait débuter cet été et LeBron y jouera son propre rôle tandis que l’acteur Kevin Hart celui de son frère jumeau dans l’ombre d’une superstar NBA. A cette occasion, E-TV Sport a décidé de faire un petit récapitulatif des carrières de joueurs NBA devant la caméra. Attention, « Actor’s Studio » en force…Non, on plaisante!

Shaquille O’Neal: Le touche-à-tout

L’ancien acolyte de Kobe Bryant aux Lakers a été l’un des joueurs les plus dominants et les plus charismatiques de la NBA. Toujours adepte de faire l’idiot et de se déguiser, il était évident que « Shaq » finisse par faire l’acteur. Même s’il n’est pas un acteur de génie, O’Neal a une telle présence dans la vie que sur l’écran, elle ne peut qu’apparaître. Le Quadruple champion NBA, a tout de même une dizaine de films à son actif et quelques apparitions dans des séries américaines. De ses passages devant la caméra, on retiendra le film « Blue Chips » où il donne la réplique à Nick Nolte ainsi que son remarquable rôle de super-héros dans le film « Steel »!

 Rick Fox: L’homme de séries

Rick Fox, né le 24 juillet 1969 à Toronto au Canada, est un ancien joueur de basket-ball qui a joué en NBA pour les Celtics de Boston et les Lakers de Los Angeles et qui a parallèlement mené une carrière d’acteur à la télévision et au cinéma. Il apparaît dans les films « He got game » et »Blue Chips » mais il s’est fait connaître pour son rôle du prisonnier « Jackson Vahue » dans la série OZ. Il fait également une apparition en tant qu’invité dans The Big Bang Theory et a joué dans la saison 4 de la série Les Frères Scott où il joue le rôle de Daunte.

 Kareem Abdul-Jabbar: L’ami de Bruce Lee

Kareem Abdul-Jabbar, qui porte le nom de Lew Alcindor, a pris des cours d’arts martiaux durant sa jeunesse. Lors de la période universitaire, il désire continuer dans cette discipline et prend des cours avec Bruce Lee, qui devient rapidement son ami. Alors que celui-ci vient de terminer La Fureur du dragon, il apprend que Kareem Abdul-Jabbar est de passage à Hong Kong et arrange quelques scènes du film Le Jeu de la mort (Game of Death). Bruce Lee trouve la mort lors du tournage de celui-ci.

En 1980, il tourne dans le film « Y a-t-il un pilote dans l’avion ? », de Jim Abrahams où il joue le rôle du copilote Roger Murdock. Il fait d’autres apparitions au cinéma ou dans des séries, jouant souvent son propre rôle, comme dans l’épisode 16 de la huitième et dernière saison de « La Fête à la maison » en 1994, l’épisode six du « Prince de Bel Air » en 1994, Fletch en 1985, « BASEketball ‘en 1998, l’épisode douze de la cinquième saison de « Scrubs » en 2006. Il joue également dans « Mannix » en 1970, « Arnold et Willy » en 1980 et 1982 ou « 21 Jump Street » en et « Le Fléau » en 1994.

Michael Jordan et les Looney Tunes

Une publicité de Nike diffusée lors de Super Bowl XXVII en 1993 le montre jouant au basket-ball avec Bugs Bunny contre un groupe de personnages extra-terrestres132. Cette publicité inspire le film d’animation Space Jam (1996) de Joe Pytka. Le film, tourné lors de l’été 1995 à Los Angeles, replace Jordan et Bugs Bunny sur une trame similaire à la publicité.

En 2002, John Schultz réalise le film Magic baskets avec le jeune rappeur Lil Bow Wow. Dans ce film, un enfant voit son rêve devenir réalité lorsque le destin lui offre la chance de devenir une star de la NBA grâce à une paire de chaussures magiques ayant appartenu à Michael Jordan en personne.

Enfin, on se souvient tous de l’apparition de « His Airness » dans le clip Jam de Michael Jackson en 1992. Dans celui-ci, Jackson apprend à Jordan à danser et en échange ce dernier lui apprend à jouer au basket-ball.