Smash of the day

Andyredit« Oui »àIvan

2 victoires en 10 finales! Voilà le ratio d’Andy Murray lorsqu’il s’agit de s’imposer dans un tournoi du Grand Chelem. Cela commence à faire tâche pour un joueur qui, pour tout le monde, est le quatrième membre du « Big Four » mais qui possède finalement autant de titres en Grand Chelem qu’un certain Stanislas Wawrinka. Alors oui, Murray est d’une régularité à toute épreuve dans les gros tournois que cela soit en Masters 1000 (12 victoires) ou en Grand Chelem (26 quarts de finale depuis 2008) mais l’Ecossais a du mal à mettre au fond. Et ce n’est pas sa collaboration avec Amélie Mauresmo qui a changé la donne avec 2 nouvelles finales perdues à l’Open d’Australie. Ainsi, il a décidé de se séparer de la française et a annoncé ce weekend qu’il retournerait à ses amours avec Ivan Lendl. En effet, entre janvier 2012 et mars 2014, Murray a connu ses plus belles heures sur le circuit avec une médaille d’or olympique à Londres en 2012 et un succès à New-York lors de l’US Open la même année avant de remporter Wimbledon en 2013. Reste à savoir si le retour de l’ancien numéro 1 mondial dans la box de l’Ecossais va lui permettre de remporter un nouveau Grand Chelem et pourquoi pas de trôner au sommet du circuit ATP pour la première fois de sa carrière!