Smash of the day

AndyMurrayfaitdenouveauadmirersafaceféministe

Hier soir, Wimbledon a perdu son tenant du titre ainsi que le chouchou des lieux avec l’élimination d’Andy Murray en 5 sets face à Sam Querrey. Une immense déception pour l’Ecossais qui a dû mal à retrouver son meilleur niveau en 2017 mais qui n’oublie pas d’être fidèle à ses valeurs…et notamment à son respect pour la gente féminine. En effet, Andy a remis en place un journaliste lors de sa conférence de presse d’après-match lorsque celui-ci a affirmé que « Querrey était le premier joueur US a atteindre une demi-finale de Grand Chelem depuis 2009 ». Murray a tout de suite rectifié la chose en disant que « c’était la première fois qu’un tennisman US arrivait à un tel stade »…car de nombreuses joueuses US y sont arrivées comme Serena Williams, Venus Williams, Cooc Vandeweghe ou encore Madison Keys. De ce fait, le tennisman britannique a une nouvelle fois prouvé que le sort des femmes sur le circuit ne le laissait pas indifférent. Pour rappel, il est le premier joueur à avoir eu une coach femme en la personne d’Amélie Mauresmo et il avait également déclaré: « Suis-je devenu féministe? Eh bien, si être féministe c’est se battre pour qu’une femme soit traité comme un homme, alors oui, je suppose que je le suis. » Un vent de fraîcheur dans le sport de haut niveau et notamment dans le tennis où le sexisme n’est jamais très loin !