Critique de la semaine

Unfilmintitulé« RACE »varetracerlaviedeJesseOwens

Avant Carl Lewis, Maurice Green ou Usain Bolt, il y a eu lui, ce sprinteur exceptionnel qui a défié le Führer lors des Jeux Olympiques de Berlin en 1936, à savoir Jesse Owens. En effet, lors de ces olympiades allemandes, Owens remporte les titres du 100m, 200m, 4x100m et du saut en longueur. Fils de paysan, élevé en Alabama, Jesse Owens a marqué l’histoire en défiant Adolf Hitler par ses performances sportives. À travers les Jeux Olympiques, le chancelier allemand comptait démontrer au monde entier la toute puissance de la race aryenne. Mais c’est un jeune athlète noir qui domina la compétition. « Hitler était très contrarié par la série de triomphes du coureur noir Jesse Owens », rapportait Albert Speer, architecte en chef du Parti nazi, dans ses mémoires.

Dans la tête de l’athlète afro-américain, ce n’est pas tant l’attitude du leader allemand qui l’a marqué mais plutôt le déni dont a fait preuve le Président américain, Franklin Roosevelt lors de son retour au pays. « Hitler ne m’a pas snobé, c’est Roosevelt qui m’a snobé. Après ces histoires d’Hitler qui m’aurait snobé, à mon retour aux États-Unis, je ne pouvais plus m’asseoir à l’avant des autobus, je devais m’asseoir à l’arrière, je ne pouvais plus vivre là où je le voulais », écrivait-il, fustigeant la ségrégation raciale en vigueur à l’époque aux États-Unis.

Enfin la légende Owens ne s’arrête pas là. En effet, le sprinteur s’était également lié d’amitié avec son rival allemand, Luz Long, durant la compétition. Les deux hommes ont échangé quelques lettres après Berlin. « Il a fallu (à Luz Long) beaucoup de courage pour être ami avec moi sous les yeux d’Hitler, confiait Owens. Tu peux prendre toutes les médailles et coupes que j’ai gagnées, elles ne valent rien à côté de l’amitié 24 carats que j’ai éprouvée pour Luz Long à cette époque. Hitler devait être fou de nous voir nous donner l’accolade. »

Deux films pour une même histoire?

Trop vite oublié par son pays, les Etats-Unis, Jesse Owens sera le sujet d’un film, en 2014, « Race », monté à l’initiative de l’entrepreneur Luc Dayan et réalisé par Stephen Hopkins, l’homme qui était aux manettes de la série 24 Heures chrono. On connaissait d’ores et déjà le montant du budget, 30 millions de dollars et depuis vendredi, on sait qui incarnera le sprinteur américain: ce sera John Boyega. Ce jeune acteur britannique, âgé de 21 ans, entré dans le métier il y a deux ans, est rapidement récompensé de cinq prix individuels dans différents festivals. Il avait déjà été associé à un projet sur le sport, la série Da Brick, en 2011, basée sur l’histoire de Mike Tyson mais HBO n’était pas allée au bout du projet. Le tournage de Race doit débuter en mai. Il aura lieu à Berlin, sur les lieux mêmes de l’exploit légendaire d’Owens, et à Montréal. Le film devrait sortir en 2014.

Nous attendons maintenant la réponse de Disney qui a annoncé, il y a quelques semaines, qu’un biopic sur la vie d’Owens serait en préparation. Ce biopic serait réalisé par Antoine Fuqua (Training DayShooter, tireur d’éliteLa Chute de la Maison Blanche). Le film est tiré du livre « Triomphe », écrit par Jeremy Schaap, reporter pour le magazine sportif ESPN. David Seidler, primé aux Oscars pour le « Discours d’un roi », est chargé du scénario. Après avoir été snobé par le cinéma, Jesse Owens semble enfin connaître le succès qu’il mérite!