Critique de la semaine

FocussurProEvolutionSoccer2016

Le mois de septembre est l’un des plus attendus par les fans de ballon rond pour deux raisons principales: Le retour de la Champions League (comme vu dans notre Smash of the day) mais également pour la sortie des deux opus de simulation de football, Pro Evolution Soccer et Fifa. Et l’année 2015 ne fera pas exception à la règle. Ainsi, le premier des deux mastodontes des jeux-vidéo de football à se dévoiler et comme souvent Konami avec son PES. De ce fait, E-TV Sport vous propose de découvrir les nouveautés de ce PES 2016 qui pourrait bien faire de l’ombre à son concurrent d’EA Sports!

Le Fox Engine fait des prouesses

Sur le plan des graphismes, le Fox Engine fait des merveilles, et les animations des joueurs sont fluides (mais répétitives), tandis que leur modélisation, à quelques accidents près, est à la hauteur de ce que l’on peut attendre d’un jeu de ce calibre. Grâce au moteur graphique et physique Fox Engine, on a plus l’impression que les mouvements et l’équilibre des joueurs dépend des contacts avec les autres joueurs. Il n’est pas impossible, par exemple, de voir un joueur basculer au dessus d’un autre alors qu’il jouait un ballon de la tête. Il est même possible de faire des ascenseurs, s’aidant ainsi d’un joueur adverse pour monter plus haut. Notez d’ailleurs que ce changement avantage les joueurs physiques : vous pouvez jouer des coudes pour vous placer dans le jeu aérien et pousser un joueur un peu moins costaud.

Un Gameplay délicieux

Sur le plan du gameplay, beaucoup ont remarqué une circulation du ballon plus fluide et une certaine facilité à poser son rythme sur le jeu. L’intelligence artificielle a également profité d’un petit coup de pouce afin de la rendre un peu plus offensive, de quoi redonner un peu plus de piment aux parties. De façon générale, le gameplay de PES 2016 est un vrai plaisir axé sur le jeu en équipe et les passes rapides. S’il est possible de dribbler, tout l’aspect tactique est vraiment basé sur les appels de balles et la façon dont on fait tourner le ballon.

Un contenu mi figue-mi raison

PES 2016 propose bien évidemment plusieurs modes, dont le « myClub ». Il permet toujours de créer des équipes en ligne pour affronter d’autres joueurs. Pour cet opus ont été ajoutés des joueurs exclusifs au mode et un système de niveaux, notamment. Le mode « Ligue des Masters » a eu le droit à un nouveau menu mais également un système de transferts largement remanié. On retrouve aussi le mode « Vers une Légende » pour faire d’un joueur une star ainsi que de nombreuses coupes licenciées. Niveau licence, on retrouve la magnifique Ligue des Champions, spécialité de PES mais aussi la Coupe UEFA, la coupe Libertadores, l’AFC Champions League et quelques autres encore. Néanmoins, la série de Konami n’a toujours pas les droits de la Premier League. Et ça, disons que ça ne le fait pas du tout mais alors du tout!

Malgré ces quelques défauts, Pro Evolution Soccer est-il à même de détrôner FIFA 16, ou faut-il attendre le lancement du jeu d’Electronic Arts dans une semaine pour profiter de la meilleure simulation footballistique du moment ? Pour notre part, ce PES 2016 nous fait très très envie!

SORTIE LE 18 SEPTEMBRE 2015