Critique de la semaine

FocussurlasérieNetflix« Glow »

On ne peut pas dire que le catch soit très populaire sur notre Vieux Continent mais alors que dire de sa version féminine. Néanmoins aux USA, cette discipline est relativement médiatisée et cela valait bien un « TV Show » sur cet univers. Ainsi,  la série « Glow » nous plonge dans les coulisses de « Gorgeous Ladies of Wrestling », la première émission de catch féminin lancée à la télévision américaine en 1985. Produite par Jenji Kohan, cette comédie rétro possède les mêmes qualités que ses propres séries, Weeds et Orange is the new black : un décors original (ici, les coulisses d’une véritable émission télé des années 1980, Gorgeous Ladies of Wrestling, GLOW), des personnages divers et subtils sous leurs excès, un sous-texte résolument féministe sur la place des femmes dans la société américaine (ici à Hollywood en particulier) et un équilibre entre comédie capable de déraper et drame intimiste touchant. De plus, la série met en scène l’histoire fictive de la création d’une série éponyme réelle diffusée dans les années 1980.

Synopsis:

Ruth (Alison Brie), actrice au chômage, se présente à une audition suite à une annonce recherchant des femmes « non-conventionnelles ». Une fois sur place, elle apprend qu’il s’agit d’un spectacle de catch féminin télévisé. Rejetée lors des sélections initiales, sa persistance et l’intervention de sa meilleure amie Debbie (Betty Gilpin) lui permettent finalement d’intégrer la troupe et d’y occuper une place centrale.

A découvrir dès maintenant sur Netflix !