Critique de la semaine

Découvrezlelivre« Sport:L’impostureabsolue »

A l’image de ce que peut faire E-TV Sport, ce livre n’évoque pas à un seul moment le côté performance du sport mais plutôt ce phénomène de société qui fait partie intégrante de notre vie. En 2014, qu’on le veuille ou non, le Sport est partout!

Que les sportifs (les amoureux, les passionnés) ne fuient pas. Nous leur montrerons que la question n’est pas d’aimer ou de ne pas aimer le sport mais de le voir non pas comme une simple somme de résultats mais comme un « fait social total » aux multiples implications, politiques, idéologiques, économiques et culturelles. Le sport dont la définition précise est donnée d’entrée (il ne faut pas le confondre avec toute activité physique), n’est ni neutre ni anodin. Incomparable mobilisateur de foules, il est une « philosophie de la vie ».

En défrichant les principaux lieux communs de l’idéologie sportive, Michel Caillat en déchiffre la réalité et dévoile cette imposture absolue qui consiste à cacher des desseins immoraux sous couvert d’une éthique universelle. A l’aube d’une année riche en très grands événements, des Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi à la Coupe du monde de football au Brésil, ce livre permet de comprendre ce qu’est ce phénomène majeur, « la religion des temps modernes ». Le sport (qu’il ne faut pas confondre avec toute activité physique) sature notre temps et notre espace, Son omniprésence s’appuie sur des discours d’autorité qui embellissent la réalité et nous trompent. Incomparable mobilisateur de foules, il est une « vision du monde ». Analyser le sport (le champ sportif), c’est aussi analyser la société.

Synopsis: 

Il ne suffit pas de dire « le sport je m’en moque, ça ne m’intéresse pas » pour lui échapper. Imperceptiblement, insidieusement, il s’impose même aux individus les plus imperméables aux récits fabuleux, aux exploits héroïques et aux épreuves de légende. Consciemment ou inconsciemment, le sport est dans toutes les têtes. Curieusement, alors même qu’il colonise notre quotidien, il reste une terre inconnue et véhicule de nombreuses idées reçues : « Le sport favorise l’intégration », « La violence du sport est un bon exutoire », « Il y a trop d’argent dans le sport », « Le sport soigne les maux de la société »… L’occassion ici de faire le tri et de décrypter l’une des passions de notre société contemporaine, à la fois pratique individuelle et identité collective

Livre de Michel Caillat, ancien professeur d’économie et de droit, responsable du Centre d’analyse Critique du Sport (CACS) et auteur de divers ouvrages de sociologie du sport. Aux éditions du Cavalier Bleu au prix de 19 euros.