Critique de la semaine

Découvrezlelivre:« QuiveuttuerMathieuValbuena? »

Il y a 5 jours, Didier Deschamps était l’invité exceptionnel du JT de 20 heures de TF1 afin d’annoncer sa liste des 23 joueurs sélectionnés pour l’Euro 2016. Et si surprises on attendait, surprises il n’y a pas eu. Enfin, cette liste aurait été surprenante si elle avait été donnée un an en arrière. En effet, outre l’absence de Karim Benzema, c’est bien celle de Mathieu Valbuena, qui aurait fait tâche. Le footballeur a toujours été irréprochable en Bleus mais depuis son arrivée à l’Olympique Lyonnais et l’épisode de la « Sextape », celui-ci est devenu « persona non grata » en équipe de France. Véritable tête de Turc depuis qu’il foule les terrains de football, notamment pour sa petite taille (1m67), Mathieu n’a pas toujours eu une carrière facile mais un mental énorme lui a permis de refaire surface quand il fallait. Un tel personnage a intéressé le chroniqueur radio et télévision, Guy Carlier, qui publie le livre « Qui veut tuer Mathieu Valbuena ? » (éditions Cherche Midi). Un plai­doyer acide qui dénonce tous les maux gangré­nant la planète foot!

Synopsis:

Le livre qu’il faut lire, avant, pendant et après l’Euro ! » Un ailier est un enfant perdu « , écrivait Montherlant. En voyant jouer Mathieu Valbuena pour la première fois, Guy Carlier a vu un enfant perdu, talentueux et fragile, au parcours atypique, rejeté dès ses débuts aux Girondins de Bordeaux par des formateurs qui forment des formatés. Un enfant perdu, incompris, décrié, agressé par ses adversaires et parfois même par ses partenaires, qui s’est vu pendu en effigie au stade par ceux qui l’avaient adoré puis trahi, tel Benzema, qu’il croyait son ami, dans l’affaire de la sextape. Un enfant perdu, blessé et condamné à suivre à la télé les promesses d’une génération nouvelle qui prend le pouvoir dans son club et en équipe de France. Un enfant perdu qui, le 12 mai 2016, a regardé le JT de 20 heures pour savoir si Didier Deschamps citerait son nom dans la liste des joueurs retenus pour l’Euro… Une peinture drôle, romantique, parfois surréaliste, et truffée d’anecdotes, par un authentique amoureux du football et des enfants perdus.

Sortie le 12 mai 2016 aux Editions du Cherche Midi, 192 pages, 15 euros.