critique de l'année

Découvrezlelivre« Maradona:Mavérité »

Si c’est bien l’Europe qui va être au coeur du ballon rond dans quelques jours avec le championnat d’Europe de football, E-TV Sport a décidé de vous parler de l’une des plus grandes légendes de ce sport: Diego Maradona. En effet, « El Pibe de Oro » a décidé de se livrer à l’exercice difficile de l’autobiographie avec le livre « Ma Vérité », édité en France par Hugo Sport. Dans cet ouvrage, pas question de revenir sur l’ensemble de sa vie mais bien du moment le plus heureux de sa carrière de footballeur, l’année 86 et sa prestation exceptionnelle pendant la Coupe du monde au Mexique. Au travers de cette épopée, Maradona parle bien sûr de lui, de ses ressentis, de ses coups de gueule mais il n’oublie jamais l’équipe, ces « héros »: « les grands joueurs ne peuvent rien faire, rien gagner sans une grande équipe ». Néanmoins, Diego ne serait pas Diego, s’il ne se permettait d’évoquer quelques autres moments de son immense carrière. Ainsi, il évoque la finale perdue de la Coupe du Monde 1990 qu’il pense arrangée : « j’ai la sensation de m’être fait voler ». L’attribution du ballon d’or qui l’a floué de quelques trophées. Sa rivalité contre Platini et son double jeu. Pelé, qui  » s’est allongé devant les dirigeants et a oublié les joueurs « . Et enfin ses conseils à Lionel Messi pour qui il n’a aucune jalousie, au contraire : « jouer avec le maillot de la sélection sur le dos, c’est la chose la plus importante du monde » ou avoir plus « la vision du jeu » que « la vision du but ». Un bouquin à se procurer rapidement tant le personnage se livre d’une façon étonnante!

Synopsis:

Trente ans ont passé et je me souviens de tout comme si c’était hier. Il y a des moments de ma vie que j’ai pu oublier, mais pas celui-ci. Et j’ai décidé de tout raconter. Pour la première fois. À ma façon, la façon que j’aime, celle qui était la mienne quand je jouais : en donnant tout, en disant tout. » Diego Maradona.

Juin 1986. Considéré par beaucoup comme le plus grand footballeur de tous les temps, Diego Armando Maradona brandit la Coupe du monde, remportée au Mexique à l’issue d’une série de matches magiques. Trente ans plus tard, après une vie marquée par les scandales et la controverse, Maradona raconte pour la première fois, à la première personne, l’histoire secrète de cette Coupe du monde incomparable. Mexico 86 fut l’apogée de la carrière de Maradona, qui ne cache rien : la façon dont il a vécu chaque match, ce qu’il s’est passé dans les vestiaires, le départ prématuré au Mexique parce que le président argentin lui-même voulait limoger le directeur technique, les zones d’ombre derrière le départ du « Grand Capitaine » Passarella, les séances vidéo de Bilardo, ses innovations tactiques qui ont révolutionné le jeu, l’hostilité du public, les maillots qu’il a fallu acheter à Mexico, sa relation avec la drogue, la « finale » contre l’ennemi anglais, la Main de Dieu et le plus beau but de l’histoire du football.

Paru le 26 mai 2016, Editions Hugo Sport, 300 pages, 20 euros