Critique de la semaine

Découvrezlejeuvidéo:« FIFA17 »

Après la simulation de basketball, NBA 2K17 la semaine dernière, voici que l’équipe d’E-TV Sport s’attaque à la simulation de football tant attendue, à savoir le dernier Fifa! Et comme pour 2K, EA Sports a la pression chaque année afin de rendre son opus encore meilleur que l’année précédente et donc de ne pas décevoir des fans toujours plus exigeants. Entre un nouveau moteur d’animation « Frostbite », une carrière à la sauce « NBA2K » et enfin un nouveau système de coup de pied arrêté, E-TV Sport vous en dit plus sur « Fifa17 »!

Une aventure quelque peu décevante

On y suit Alex Hunter, une jeune pépite anglaise, issue d’une famille de footballeurs professionnels, dans son ascension vers les plus hautes sphères du football. Vous allez devoir percer, vous faire une place dans un club de Premier League, vous établir en tant que titulaire et maintenir votre niveau de performance pour tutoyer les sommets. Clairement, le scénario est mauvais voire affligeant. On peut littéralement anticiper tout ce qu’il va se passer mais celui-ci a le mérite d’instiller un peu de tension, de proposer une vision un peu plus humaine du foot, avec ses hauts et ses bas, sa gestion de la pression et la nécessité de la performance constante. Rien d’exceptionnel donc mais on ne peut qu’encourager EA Sports a allé plus loin dans ce domaine.

« Frostbite », un moteur graphique qui fait du bien

S’il faut bien dire que pas grand chose ne change graphiquement, on notera tout de même une nette amélioration de la modélisation des visages ainsi que des éclairages. Si le « Fox Engine » de PES2017 est encore au-dessus, on peut apprécier de reconnaître sans problème les traits des stars telles que Zlatan Ibrahimovic ou Lionel Messi. Les éclairages apportent quant à eux le rendu chaleureux d’un match en plein jour, déjà un poil plus fidèle au style télévisuel dans FIFA que pour son concurrent direct. Si les nouveautés graphiques sont minimes, c’est tout simplement car le rendu général est très réussi et que l’immersion dans le monde du ballon rond virtuel est de plus en plus fidèle au virtuel.

Un nouveau système de coups de pied arrêtés

Difficile à prendre en main, il gagne en intérêt après quelques séances d’entraînement et s’avère finalement bien plus convaincant une fois que vous commencez à le maîtriser. Mention spéciale pour les pénaltys qui s’ils vous feront littéralement « péter un câble » au début, finiront par vous régalez quant à leur variété.