Critique de la semaine

Découvrezlejeu« SebastienLoebRallyEvo »

En fin d’année dernière, nous vous avions fait découvrir le très bon jeu « WRC5 » qui comme son nom l’indique peut se targuer de posséder la licence officiel du championnat du monde des Rallyes. Aujourd’hui, l’équipe d’E-TV Sport, a décidé de se pencher sur le cas du jeu « Sébastien Loeb Rally Evo ». Si s’appuyer sur la notoriété de nonuple champion du monde de WRC ressemble plus à un coup marketing qu’autre chose, le contenu important ainsi que les sensations de pilotage sont au rendez-vous. Mais ce nouvel arrivant sur le secteur des jeux de rallye vaut-il de sortir le portefeuille?

Sébastien Loeb cool mais pas génial

Alors oui, profiter de la notoriété d’un tel champion pour promouvoir un jeu, cela n’a pas de prix. Ensuite, au niveau de l’apport réel de Sébastien Loeb au jeu développé par Milestone, nous sommes un peu plus dubitatif. Cette collaboration avec Sébastien Loeb donne d’ailleurs naissance à un mode de jeu à part entière, sobrement intitulé : « Loeb Expérience ». Composé d’une trentaine d’épreuves, il retrace les moments-clés de la carrière de « Seb » avec des séquences de jeu entrecoupées de longues interviews du bonhomme. Un bon fan service, un poil sobre en termes de mise en scène (quelques images d’archives n’auraient pas fait de mal), mais ce mode a au moins le mérite de faire découvrir le jeu différemment.

Un contenu riche

Le gros du solo se cache évidemment dans le mode Carrière, pensé peu ou prou comme celui de Ride, le jeu de moto du même studio sorti l’année dernière. Les épreuves y sont donc regroupées thématiquement, en fonction de la puissance des voitures qui peuvent y participer (Junior, Master, Extrême…) ou de leur âge (Iconic, Vintage). Chaque thème se divise en différentes catégories regroupant à leur tour une petite dizaines d’épreuves. Bref, gros boulot là encore de la part de Milestone qui propose un mode de jeu intéressant et dûment documenté. Une belle réussite!

Moyen niveau jouabilité et graphismes

Les débuts sur Sébastien Loeb Rally Evo sont un peu perturbants. Le titre de Milestone est tantôt plutôt arcade et enclin à une certaine générosité lorsqu’il s’agit des collisions ou de certains changements de direction un peu subites (même avec les contrôles de traction et de stabilité désactivés) et parfois il se fait beaucoup plus retors et devrait demander aux habitués une certaine dextérité. On a de ce fait un mal fou à jouer avec le poids des caisses dans les virages : les dérapages sont terriblement mous et les contre-braquages bigrement inefficaces pour replacer correctement la voiture. Oubliez l’appel/contre-appel, les voitures n’y sont quasiment pas réactives. Il n’y a qu’à jouer deux secondes en vue externe pour constater comment ces pauvres voitures pivotent en fait sur elle-même tout en semblant glisser bêtement sur le décor, à l’ancienne…

Niveau graphismes, le jeu prend une claque par rapport à WRC5.

Conclusion

Si le jeu est sympathique avec un contenu très riche, il semble en dessous de WRC5. Il ne vous reste plus qu’à attendre le sortie de Dirt Rally en avril 2016 qui devrait faire la décision!