Critique de la semaine

Découvrezlejeu:« FootballManager2016 »

Après la sortie de Fifa 16 et avant celle de PES 2016, les deux mastodontes de simulation de football sur console, E-TV Sport s’est penché sur le lancement de Football Manager 2016. Beaucoup moins médiatisé que les deux géants cités ci-dessus, le meilleur jeu de simulation de management dans le football est toujours très attendu par des fans toujours plus nombreux. Alors que celui-ci est toujours aussi addictif et se présente comme le hobby absolu de la rédaction d’E-TV Sport, celle-ci a tout de même trouvé quelques minutes pour vous présenter le jeu et en faire la critique!

Du nouveau niveau interface

On peut le dire sans faire injure à l’éditeur « Sports Interactive », la saga Football Manager, n’a jamais brillé par son niveau graphique. Bien sur, l’important est ailleurs mais quelques améliorations sont toujours les bien venues. Ainsi, fini de pouvoir seulement donner son nom à l’entraîneur que vous allez devenir mais vous pouvez désormais choisir son apparence, sa coupe de cheveux, sa taille, son poids et ses vêtements. Alors, voir son avatar lors des matchs retransmis en 3D ne change pas la donne mais c’est toujours plus sympa. Côté interface et navigation, le tout semble plus visuelle avec notamment une fluidité et une simplicité des écrans tactiques.

1

Du nouveau niveau modes de jeu

On peut désormais créer son propre club ainsi que sa propre compétition. En ce qui concerne le jeu en ligne, on voit notamment l’apparition du mode « Draft Fantasy » qui permet de former une équipe en recrutant les joueurs sur un principe de « draft » : tous les clubs sont dotés d’un budget identique, et choisissent un joueur l’un après l’autre, un peu à l’image de ce qui se fait chaque année du côté de la NBA.

FM16 - Fantasy Draft - Draft Stage_1

Avis d’E-TV Sport

Cette année encore, Football Manager devrait nous régaler grâce notamment à une base de données toujours plus dense et qui peut également s’appuyer sur son partenariat avec Prozone, outil de statistiques sportives numéro un. Si l’on peut regretter le nombre de blessures incroyables que l’on observe en tant que coach ou encore des poteaux touchés à tire-larigot, ce nouvel opus de Football Manager s’avère être un bon achat. Aussi bien pour les possesseurs du 2015 mais aussi pour les néophytes!

Prix: 50 euros