Critique de la semaine

Découvrezlejeu« CoupeduMondedelaFifa:Brésil2014 »

A l’image d’un blockbuster américain qui aura à coup sur sa version vidéoludique avant ou après sa sortie, la Coupe du monde de football ne laisse pas indifférent les éditeurs de jeux vidéo et notamment son partenaire depuis de nombreuses années, EA Sports. Ainsi, la Fifa World Cup de 2014 ne dérogera pas à la règle et aura elle-aussi sa version sur console de salon. En général, il faut bien avouer que ces adaptations n’ont rien de révolutionnaire et permettent surtout à EA de se remplir les poches en faisant un minimum d’efforts. Alors que vaut ce cru « made in Brésil » 2014?

Les modes de jeu

On a le classique En Route pour la Coupe du Monde dans lequel on prend une des 203 sélections nationales avec pour objectif de se qualifier pour la phase finale, voire de remporter le titre. On revit alors les calendriers FIFA, ce qui comprend non seulement les poules (officielles) de qualification, mais aussi des matchs amicaux et des phases d’entraînement. il est aussi possible de se contenter d’une Coupe du Monde, et ceci avec l’équipe de son choix (même celles qui ne sont pas qualifiées).

On retrouve aussi des scénarios avec les modes Histoire des Qualifications et Histoire de la Phase Finale. Il faut souvent y retourner une situation compliquée ou marquer des buts avec un joueur spécifique (on ne manie que lui), ceci dans un laps de temps parfois court (une mi-temps, 15 minutes, les arrêts de jeu…). Si le premier des deux modes nous donne accès à 60 scénarios, chacun comportant un défi principal et deux optionnels, inspirés d’événements réels pendant les qualifications (dont le fameux France-Ukraine), le second ne sera accessible que pendant (et après) la compétition puisqu’il s’agira de revivre des matchs de la Coupe du Monde 2014. Enfin, le dernier mode de jeu est le mode Deviens Capitaine dans lequel on incarne un tout jeune joueur qui doit faire ses preuves dans l’équipe nationale bis avant de peut-être devenir titulaire des A, voire capitaine, et ceci jusqu’à la finale de la Coupe du Monde, en démarrant par les matchs amicaux et les qualifs.

Gameplay

Rapide, donnant clairement beaucoup plus l’avantage à l’attaque qu’à la défense, les matchs deviennent forcément très intenses très vite. Le résultat ? Un jeu qui propose finalement un gameplay moins pointu que ses prédécesseurs, un comble, mais qui s’adresse au plus grand nombre. Les puristes resteront sur FIFA 14, les néophytes pourront rigoler le temps d’une saison sur Coupe du Monde. Reste que clairement, le jeu aurait pu faire l’objet d’un DLC et que le vendre au prix fort est difficile à digérer, mais soyons honnêtes un instant, il ne s’adresse pas à ceux qui possèdent FIFA 14 et ses prédécesseurs.

Sortie le 17 avril sur PS3 et Xbox 360