Critique de la semaine

Découvrezlefilm »LeCrocodileduBotswanga »

Si on connaissait des duos de comique qui s’étaient fait une place au cinéma avec des films humoristiques comme Eric et Ramzy (Tour Montparnasse infernale, Double Zéro…) ou Kad et Olivier (Qui a tué Pamela Rose?), un autre duo plus récent, révélé par le Jamel Comedy Club, Thomas N’Gijol et Fabrice Eboué a décidé de revenir sur grand écran après le succès du sympathique Case Départ. Ainsi, après nous avoir décrit les Antilles durant l’époque coloniale, ils prennent ici la direction d’un pays africain francophone fictif (le Botswanga). Avec un Thomas N’Gijol en dictateur militaire complètement fou et un agent de football crapuleux en la personne de Fabrice Eboué, ce film devrait une nouvelle fois nous décrocher quelques fous rires.

Synopsis:

Leslie Konda, jeune footballeur français talentueux, repéré à son adolescence par Didier, un agent de faible envergure qui a su le prendre sous sa coupe, vient de signer son premier contrat d’attaquant dans un grand club espagnol. Il n’aura pourtant pas la joie de partager cet heureux événement avec sa mère puisqu’il l’a perdue quelques mois plus tôt, lui faisant alors la promesse de rapatrier ses cendres dans son village du Botswanga en Afrique. Dans le même temps, ses origines lui valent une invitation par le président botswangais, un passionné de football, fraîchement installé au pouvoir après un coup d’état militaire. Leslie se rend donc pour la première fois dans le pays de ses ancêtres accompagné par Didier pour rendre hommage à sa mère, mais aussi être décoré par le président Bobo qui s’avère rapidement, malgré ses grands discours humanistes, être un dictateur mégalomane et paranoïaque. A peine ont-ils débarqué que Bobo propose rapidement à Didier de faire pression sur son joueur afin que celui-ci joue pour l’équipe nationale qui peine dans les fins fonds du classement de la FIFA : les crocodiles du Botswanga.

Sortie en salles le 19 février 2014.