Critique de la semaine

Découvrezlefilm« Goalofthedead »

Synopsis:

Première mi-temps

Le grand club de football de l’Olympique de Paris va disputer un match contre le modeste club de Capelongue. Mais ce qui devait être une simple formalité vire à la catastrophe : une infection semblable à la rage se propage à Capelongue ! Les habitants du petit village se transforment en créatures ultra-violentes et très contagieuses. Samuel Lorit (ancienne gloire originaire de Capelongue et proche de la retraite), Idriss (jeune prodige arrogant), Coubert (entraîneur dépressif), ou encore Solène (journaliste ambitieuse) vont devoir tout tenter pour survivre…

Seconde mi-temps

Alors que des supporters « enragés » rodent dans un Capelongue dévasté , Sam est barricadé dans le commissariat avec d’autres survivants. À l’abri des infectés, il doit cependant faire face à la jeune Cléo, son bourru de père et surtout Solène, qui ne l’a pas oublié. De leur côté, Idriss et Marco sont restés planqués au stade…

Goal of the dead est un film réalisé en deux parties par Benjamin Rocher et Thierry Poiraud. Le long-métrage est divisé en deux mi-temps (de 70 minutes chacune) dans lesquelles les deux réalisateurs (chacun en charge d’une partie) rendent un hommage mâtiné d’humour et d’horreur aux productions typiques des années 80. Oeuvre autant fantastique que catastrophe aux forts accents de survival et même de western urbain, leur diptyque se veut aussi rassembleur que le sport qu’il aborde.

Via son scénario, ce film rappelle le match de troisième zone opposant la prestigieuse équipe de l’Olympique de Paris à Caplongue, petite bourgade perdue, n’est qu’un vaste prétexte pour recenser tous les travers de locaux analphabètes. Dans la masse de pochards, supporters et consanguins, se fondent sans peine stars arrivistes, policiers frustrés et journalistes carriéristes. En plus de son format assez atypique, le film connaitra également une exploitation originale : les producteurs ont voulu créer l’évènement. Ainsi, le film sera présenté dans quelques salles parisiennes dès février 2014. Une tournée en province suivra ensuite cette sortie parisienne. Le film sortira ensuite le 4 juin 2014 en DVD et en Blu-ray.