Money

Combiengagnentles« petitesmains »delaF1?

Dans l’esprit des gens, la Formule 1 est un milieu où l’argent coule à flot. En effet, les strass et les paillettes ne sont jamais loin et les meilleurs pilotes sont payés des fortunes. Mais qu’en est-il des personnes sans qui les pilotes ne seraient rien? Les ingénieurs, chauffeurs, mécaniciens…

Ainsi, le journal espagnol, Marca, s’est intéressé au salaire moyen dans le paddock de F1. Celui-ci serait estimé à 65000 euros. Les ingénieurs sont les mieux lotis avec une moyenne de 110 000 euros.

Le quotidien, pro Barca, a décidé de prendre des écuries de taille moyenne comme Lotus ou Force India pour réaliser ses différentes moyennes de salaires. En effet, Red Bull serait réputé pour sa générosité alors qu’à l’inverse, chez Ferrari, on aurait du mal à les sortir!

Voici donc les salaires exprimés en net annuel des différents métiers que l’on retrouve dans le paddock de la F1:

– Ingénieur : 110.000 euros
– Chef de département conception : 80.000 euros
– Analyste télémétrie : 70.000 euros
– Ingénieur junior : 50.000 euros
– Technicien en conception : 50.000 euros
– Chef mécanicien : 60.000 euros
– Mécanicien numéro 1 : 50.000 euros
– Autres mécaniciens : 45.000 euros
– Responsable du transport : 45.000 euros
– Chauffeurs : 45.000 euros
– Chargé de publicité et de partenariats : 70.000 euros
– Assistant de marketing : 24.000 euros
– Secrétaire : 24.000 euros

A noter que malgré des salaires qui paraissent très attractifs, une « petite main » de la F1 se doit d’être en déplacement toute l’année et de ne pas avoir beaucoup de temps pour lui. Alors le jeu en vaut la chandelle?