Dossier

Cesprodigesdusportenunedemagazine

Le sport comme de nombreux domaines est toujours en perpétuel mouvement et évolution. Ainsi, lorsqu’une discipline sportive est dominée par une ou plusieurs stars, les dirigeants, les fans ainsi que les médias sont déjà à la recherche de la relève. De ce fait, certains prodiges ont été érigés en cracks alors qu’ils arboraient encore un duvet de moustache et une acné dérangeante. Si certains ont confirmés leur belles dispositions par la suite, d’autres ont eu plus de mal. Car le don est indispensable mais il n’est pas la seule variable afin de devenir un champion. Le dernier en date à devoir supporter l’héritage énorme d’une star actuelle n’est autre que Ben Simmons. En effet, celui qui devrait être choisi en première position lors de la prochaine draft NBA, a été mis en couverture du magazine Slam. Jusque-là rien d’exceptionnel mais le jeune basketteur a eu le droit à la même photo qu’un certain LeBron James, 13 ans plus tôt. Posture très assurée et avec un maillot All-Star blanc, Simmons n’est pas attendu comme le « Chosen One » mais à, désormais, une certaine pression sur ses épaules…qu’il doit encore travailler. Suite à cette « couv », E-TV Sport vous présente ces prodiges que l’on a vu très vite, très haut…et parfois trop!

Judy Rankin en 1961 (Golf)

Judy Rankin a rejoint le circuit professionnel de golf féminin à l'âge de 17 ans. Elle a remporté 26 tournois et est aujourd'hui consultante pour Golf Channel.

Steve Prefontaine en 1970 (Athlétisme)

Il est considéré comme un des plus grands coureurs américain de fond, il avait cette particularité de battre le record à chaque fois qu'il courait. Dès ses débuts universitaires, sa façon de courir ne laisse personne indifférent. Steve Prefontaine avait pour habitude de partir seul devant pour n'être pratiquement jamais rejoint. Son style agressif, toujours à fond et avec une détermination sans faille provoque l'admiration du public américain. A 19 ans la Une du célebrissime « Sports Illustrated » avec pour titre : « Le prodige américain de la course à pied ». La légende est en marche...Malheureusement, il mourut dans un accident de voiture à l'âge de 24 ans

Tracy Austin en 1977 (Tennis)

Tracy Austin fait sensation en 1977 lorsqu'elle dispute le tournoi de Wimbledon à quatorze ans, avec sa robe et ses couettes. Elle atteint le troisième tour, perdu contre Chris Evert, numéro un mondiale. Si elle ne marque que deux jeux, elle remporte l'US Open deux ans plus tard en battant Martina Navrátilová (numéro un) en demi et précisément Chris Evert (numéro deux, qui rêvait d'un cinquième titre consécutif) en finale : elle reste à ce jour la plus jeune gagnante de l'épreuve. Le 7 avril 1980, elle devient à 17 ans, trois mois et 26 jours la plus jeune numéro un de l'histoire du tennis.

Jennifer Capriati en 1990 (tennis)

Comptant parmi les plus précoces de l'histoire de son sport, elle est ainsi la plus jeune joueuse à accéder au top 10 mondial du WTA Tour, le 11 septembre 1990, à seulement quatorze ans et sept mois. Pourtant, de plus en plus pressurée par les médias, Capriati ne parvient pas à concrétiser les immenses espoirs si tôt placés en elle. En 1993, elle essuie plusieurs contre-performances, notamment une élimination au premier tour de l'US Open. Elle décide alors, pour un temps, de reprendre ses études. Arrêtée pour vol à l'étalage en décembre puis pour possession de marijuana en mai 1994, elle ne revient à la compétition qu'en février 1996.

Michael Jordan en 1983 (Basketball)

En 1981, Jordan obtient une bourse de basket-ball à l'université de la Caroline du Nord à Chapel Hill. Avec l'équipe entraînée par Dean Smith, il est élu meilleur joueur de l'année de l'Atlantic Coast Conference avec une moyenne de 13,4 points par match. En 1982, il marque le panier permettant aux Tar Heels de la Caroline du Nord de remporter le Championnat NCAA de basket-ball face aux Hoyas de Georgetown du futur rival de NBA Patrick Ewing. Après avoir reçu les trophées de meilleur joueur universitaire de l'année Naismith College Player of the Year et John R. Wooden en 1984, il arrête ses études un an avant l'obtention de son diplôme pour se présenter à la draft NBA. Il sera drafté en troisième position et deviendra le plus grand basketteur de tous les temps.

Richard Gasquet en 1996 (Tennis)

Très jeune, Richard Gasquet devient le grand espoir du tennis français en accumulant les titres avec deux ans d'avance sur sa catégorie d'âge ; à 9 ans il est classé 15/4. Ainsi, dès 1996, il fait la une de Tennis Magazine (sous le titre « Richard G. - 9 ans ») et devient le sujet de reportages à la télévision: les médias le présentent comme le champion que la France attend depuis Yannick Noah. Ces succès et sa notoriété dans le monde tennistique français font alors de lui le plus grand espoir du tennis français, et nourrissent de nombreuses attentes pour celui que les médias surnomment alors le « petit Mozart du tennis.

Lebron James en 2003 (Basketball)

LeBron James attire l'attention des médias alors qu'il n'est encore qu'au lycée de Saint.Vincent-Saint.Mary dans l'Ohio. Ses performances individuelles qui portent son équipe lui valent d'être nommé Mr. Basketball de l'Ohio et sélectionné dans la All-USA First Team par le magazine USA Today pendant trois saisons consécutives. Avant sa dernière année de lycée, il tente de contourner le règlement de la NBA qui oblige un joueur à accomplir ses années de lycée avant de pouvoir se présenter à la draft. Sa demande est rejetée mais sa dernière année de lycée est hyper-médiatisée, certains de ses matchs étant retransmis sur des chaînes du câble. Il est alors surnommé the Chosen One et présenté comme un nouvel « héritier » de Michael Jordan. Son record de points en lycée est de 74. James se déclare éligible pour la draft le 25 avril 2003. Dans la foulée, il signe un contrat de 90 millions de dollars sur sept ans avec Nike. Les Cleveland Cavaliers (que nombre d'observateurs soupçonnent d'avoir saboté volontairement leur fin de saison afin d'obtenir une bonne place à la draft), obtiennent le premier choix de la draft et sélectionnent James.

Maria Sharapova en 2004 (Tennis)

À 17 ans et un peu moins de trois mois, Maria devient la troisième plus jeune joueuse de l'histoire, après Martina Hingis (à 16 ans et 9 mois en 1997) et Lottie Dod (à 15 ans et 9 mois en 1887), et la première Russe à remporter le célèbre tournoi de Wimbledon. Maria prend alors subitement le statut d'une superstar du sport féminin. Les contrats publicitaires, dus autant à son physique avenant et sa popularité qu'à ses succès sportifs, se succèdent et elle sera déclarée à deux reprises la sportive la mieux payée du monde, mais elle ne perd pas pour autant de vue le tennis, remportant quatre tournois du Grand Chelem dans sa carrière et surtout de nombreux tournois de moyenne importance.

Neymar en 2013 (Football)

Neymar est né le 5 février 1992 à Mogi das Cruzes au Brésil. C'est un footballeur international brésilien évoluant au poste d'attaquant au FC Barcelone, et pour l'équipe nationale du Brésil. Il est considéré comme l'un des plus grands espoirs du football brésilien et mondial. Il est ainsi élu meilleur joueur sud-américain de l'année en 2011 et 2012. Selon l'IFFHS, Neymar est le deuxième meilleur buteur du monde derrière Messi en 2012.

Andrew Wiggins en 2013 (Basketball)

Wiggins est né à Toronto, Ontario, et a grandi tout près de Thornhill. Il est le fils d'un ancien joueur NBA, Mitchell Wiggins, et d'une ancienne sprinter canadienne, Marita Payne. À 13 ans, il attire déjà l'attention pour ses capacités de basketteur. Élu en 2013 meilleur lycéen de l'année tous sports confondus, il a été la meilleure recrue universitaire de 2013. Non éligible pour la draft NBA 2013, il est considéré comme le favori pour la draft NBA 2014. Son arrivée en NBA est la plus attendue depuis un certain Lebron James.