Hommage

Retoursurunmonstredusport:AlexandreBilodeaualias« Lebossdesbosses »

Depuis hier jusqu’au 19 mars, la Sierra Nevada espagnole accueille la 16ème édition des championnats du monde de ski freestyle. Une compétition qui fait honneur aux épreuves de ski acrobatique tous les deux ans et qui s’est imposée comme la plus importante épreuve derrière les Jeux Olympiques d’hiver. Cet évènement comprend douze épreuves, six par sexe : les bosses, les bosses en parallèle, le skicross, le saut acrobatique, le half-pipe et le slopestyle. Et depuis la première édition du championnat du monde de ski freestyle en 1986, c’est un Canadien qui détient le titre honorifique de skieur le plus médaillé de la compétition. Son nom Alexandre Bilodeau et son surnom: « Le boss des bosses ». De ce fait, E-TV Sport a décidé de vous en dire plus sur la carrière du « Bossu de Montréal » !

Un skieur plutôt qu’un hockeyeur

Lorsque l’on est canadien et que l’on souhaite débuter un sport, difficile de passer à côté du sport national, à savoir le hockey sur glace. Et forcément, le jeune Alexandre Bilodeau s’est essayé aux patins et à la crosse dès son plus jeune âge. Néanmoins, le ski est le sport familial et donc Alexandre grandit sur des spatules. Il ne semble pas trop intéressé par la discipline mais rapidement il montre des qualités de sauteur et s’oriente rapidement vers le ski acrobatique. Ainsi, dès l’adolescence, il participe à des compétitions de ski acrobatique mais également de bosses. Sa formation en ski acrobatique en font directement un excellent skieur de bosses et à seulement 14 ans, il est le plus jeune athlète à exécuter un triple saut en compétition.

Le plus beau palmarès du ski de bosses

Dès 2004, Alexandre Bilodeau impressionne et remporte quelques compétitions significatives. En 2006, il se qualifie pour ses premiers JO d’hiver mais à seulement 19 ans, il ne fait pas mieux que 11ème. Après avoir été élu « Rookie of the Year » par la FIS (Fédération Internationale de ski) en 2006, les résultats de Bilodeau ne sont pas terribles pendant 2 mais l’année 2009 signe sa prise de pouvoir sur la discipline. Avant le début des Jeux olympiques de Vancouver de 2010, Alexandre Bilodeau a, à son actif, cinq médailles d’or et trois médailles d’argent en Coupes du monde (ski sur bosses et bosses en parallèle) et un titre de champion du monde en bosses parallèles. Au cours de la saison 2009-2010, il détient trois titres internationaux prestigieux, décernés par la FIS : champion du monde en Coupe du monde (2009), champion du monde en ski sur bosses (2009) et champion du monde en bosses parallèles (2009).

Puis arrivent les JO d’hiver de 2010 qui se déroulent chez lui au Canada ! Ainsi, sur la piste de Cypress Moutain, dans les environs de Vancouver, il remporte la médaille d’or en ski de bosses et devient le premier athlète canadien a s’offrir un titre olympique à domicile. De plus, il succède à Jean-Luc Brassard, dernier canadien à être devenu champion olympique en 1994.

Durant les quatre années séparant les Jeux olympiques d’hiver de 2010 et 2014, Alexandre Bilodeau remporte deux médailles aux Championnats du monde à l’épreuve des bosses en parallèle en 2011, à Deer Valley en Utah et en 2013 à Voss en Norvège. Il continue aussi à avoir du succès à l’épreuve des bosses remportant deux médailles d’argent aux Championnats du monde, puis se classant deuxième au circuit de la Coupe du monde en 2011 et en 2013.

Aux JO de Sotchi en 2014, il réussit l’exploit de conserver son titre alors qu’il n’est pas favori de l’épreuve. C’est le premier skieur de sa discipline à remporter 2 titres olympiques consécutifs et cela fait de lui, l’un des plus grands sportifs de l’histoire du Canada !