Tuto

EtsilaphysiquepouvaitvousaideràfaireunOllieenskateboard?

Le skateboard, une discipline populaire qui semble relativement abordable au premier coup d’oeil mais qui est en fait bien plus compliquée qu’on ne le pense. En effet, pour les novices, le simple fait de « caler un ollie » peut vite se transformer en un chemin de croix. Ainsi, un jeune homme plus doué pour la physique que pour enchaîner les « tricks » a décidé d’utiliser la science afin de savoir comment réussir un ollie parfait.

Tout d’abord, il est parti de la vidéo suivante qui montre un skateur en train de réaliser un ollie, filmé en slow motion (1000 frames par seconde).

Premièrement, il place des trackers sur les roues avants et arrière.

Puis il place un tracker sur le centre de masse du skate.

ollie tracking with CM optimized

Si on prend l’exemple d’une balle de foot à laquelle on donnerait un coup de pied, la trajectoire que l’on observerait en vert serait une parabole car la seule force exercée est la gravité. Ce n’est absolument pas le cas de celle observée ici car la gravité n’est pas l’unique force qui s’exerce sur le skate. Cela explique la difficulté de réaliser un ollie. Ainsi, dans le schéma suivant, on observe les différences forces qui s’exercent et la direction dans laquelle elles vont.

ollie CM few arrows opt

Mais alors pourquoi autant de forces et non pas juste la gravité? Tout simplement car le skateur exerce des forces avec ses pieds qui poussent et tirent contre la planche. Ainsi, voici les forces qui s’exercent sur la roue avant et arrière.

ollie wheels force arrows

Ces forces opposées qui s’exercent sur chaque extrémité et ce qui permet au skate de s’élever.

ollie wheels CM ref frame

Pour résumer, les pieds du skater doivent faire deux choses successivement pour réussir un ollie!