High-tech

Quandunvélovaaussivitequ’unevoiture

Depuis quelques années maintenant, le vélo est devenu le moyen de transport à la mode pour diverses raisons. Mais surtout pour son côté bien-être physique pour les utilisateurs et également sur l’environnement. Ainsi, de nombreux pays font la promotion du deux-roues à pédales. C’est le cas des Pays-Bas qui n’en finit pas de créer des pistes cyclables ou encore des parkings géants à vélo.

De ce fait, il paraît normal que cela soit au pays de de la tulipe et du gouda qu’une université s’intéresse à la conception de vélos toujours plus rapide. Ainsi, à l’Université de Delft, la « Human Power Team » veut mettre tout le monde au vélo et pour se faire, l’équipe a décidé de concevoir le vélo le plus rapide possible. Après 4 prototypes en cinq ans, ils y sont arrivés. C’est en 2013 que le record de vitesse a été battu avec le VeloX 3. Aujourd’hui, les recherches sont de plus en plus abouties et nos amis hollandais peuvent enfin présenter le VeloX V, qui va essayer de devenir le vélo le plus rapide du monde en septembre 2015, dans le Nevada.

S’il faut avouer que ce prototype ne ressemble plus vraiment au vélo que l’on connaît, il reste tout du moins les fameuses pédales ou encore le guidon. Néanmoins, malgré sa forme futuriste, le cycliste reste au centre des débats. En effet, le siège, le système électronique et l’ensemble de direction sont le prolongement de l’utilisateur. Tout est calculé et communiqué au conducteur en fonction de la puissance, de la vitesse ou du trajet effectué.

Il peut-être venu le temps des vélos sur l’autoroute et des excès de vitesse qui vont avec!