dossier

A-t-onoubliéAirness?

Souvenez-vous, il y a quelques années on ne parlait que de la marque à la panthère noire. En plein Boom, on assistait à l’essor d’Airness et de son fondateur emblématique Malamine Koné. Qu’est donc devenu Airness ?

ETV Sport vous propose un retour sur l’histoire de cette marque et de son dirigeant.

Petit, Malamine Koné s’occupait des moutons de son village de Niéna, non loin de Bamako. A 11 ans, il rejoint ses parents en Seine Saint Denis et ira jusqu’à l’Obtention d’un deug de droit.

Sportif depuis tout jeune, il pratique la boxe anglaise et devient double champion de France amateurs. On le surnomme la Panthère, tiens donc ca nous rappelle quelque chose !

En 1995, il est victime d’un accident de la route qui va changer sa vie. Frôlant l’amputation, le petit berger du Mali est stoppé dans son élan et se remet en question et réfléchit à la voie qu’il veut désormais prendre. Contre tout attente, il décide de créer sa propre marque de vêtement en 1999 : Airness. C’est alors le début d’une magnifique aventure entrepreneuriale.

La panthère noire suit une stratégie des plus innovantes dans le monde des équipementiers sportifs. En effet, quelle meilleure idée que de proposer aux sportifs de porter ses vêtements une fois hors des terrains et conférence de presse. C’est alors qu’il séduit des joueurs comme Djibril Cissé, Sylvain Wiltord, Didier Drogba, ou des anciens camarades de classes comme Steve Marlet. Et oui, il y a aussi du networking dans le 93.

En plein essor, il décide de devenir le numéro 1 des équipementiers en France. S’en suit alors des contrats avec des clubs de foot comme Rennes, FC Nantes, Valenciennes FC, le LOSC, l’AJA Auxerre, Boavista au Portugal, Genk en Belgique, Fulham en Angleterre et 7 sélections africaines internationales : Bénin, Burkina Faso, Congo Brazzaville, Congo Kinshasa, Gabon, Guinée et Mali.

La marque Airness qui signifie toujours plus haut, toujours plus fort, prend donc tout son sens qu’elle en décide de se diversifier dans d’autres sports comme le basket, le rugby ou le tennis ou toucher des secteurs comme les parfums (avec l’Oréal), la téléphonie et les lunettes (avec Alain Afflelou)..

Lors de la Coupe d’Afrique des Nations en Afrique du Sud, la panthère était floquée sur le maillot du Mali.

Le jeune berger a donc suivi un chemin qu’il sait tracer tout seul avec abnégation et persévérance sans jamais oublier ses racines.

Un bel exemple