Smash of the day

RichieMcCawditstopauballonovale

Comment passer de la joie immense d’une victoire en Coupe du monde à la tristesse absolue de voir deux légendes de son sport national vous quitter! Voilà ce que doit se dire, actuellement, le Néo-Zélandais, forcément, fan de rugby. En effet, après avoir soulevé pour la deuxième fois d’affilée la Coupe Webb-Ellis, les All Blacks viennent de voir partir le mythe John Lomu pour un monde meilleur et doivent dire au revoir à leur joueur le plus charismatique de leur histoire, Richie McCaw. Si l’on ne peut mettre un décès et une retraite sur le même plan, le résultat est une famille « Blacks » meurtrie. Concernant McCaw, celui-ci est surement le plus grand joueur de rugby que la terre kiwi ait porté comme l’atteste ce CV hallucinant: élu à trois reprises meilleur joueur du monde, recordman de sélections sous le mythique maillot des All Blacks (147), record de capitanats (110) ainsi que de victoires (130, pour 17 défaites). Une telle longévité au plus haut niveau engendre forcément un palmarès long comme le bras, le plus complet de la planète rugby: deux Coupes du monde (2011, 2015), 10 victoires dans le Tri Nations/Four Nations et enfin 5 titres dans le Super Rugby avec le club des Crusaders. Et lorsque l’on parle de l’immense Richie, comment ne pas évoquer sa fidélité invétérée à son pays de naissance. En effet, pas question de céder à l’appel de l’argent venant d’Europe et notamment de la France. Richie McCaw a le sang « Black » et a tout mis en oeuvre pendant sa carrière pour aider son pays à devenir la lumière du rugby mondial. Opération réussie Richie et bon vent dans ta passion de l’aviation!