Dossier

Retoursurunmonstredusport:DaleEarnhardtalias« TheIntimidator »

Ce weekend, la saison 2017 de Nascar va prendre fin avec les Ford EcoBoost 400 disputé sur l’oval d’Homestead-Miami Speedway. Si le Nascar, championnat de stock car, n’est pas forcément très populaire en Europe, c’est un vrai phénomène outre-Atlantique. Et sa course la plus prestigieuse n’est autre que les Daytona 500. Ainsi, E-TV Sport a décidé de rendre hommage à la légende de la discipline, Dale Earnhardt, qui était surnommé « The Intimidator » pour son style agressif au volant sur les ovales américains. Décédé lors du dernier tour des Daytona 500 en 2001, Dale Earnhardt Sr aura vécu jusqu’au bout sa passion et aura laissé une trace indélébile dans l’histoire du NASCAR!

La course automobile, ADN chez les Earnhardt

Chez les Earnhardt, le Papa Ralph était un pilote spécialiste des short tracks (petites pistes ovales) et très estimé dans le milieu. Ainsi, le jeune Dale voit son papa briller et ne voit aucune autre carrière que celle de pilote automobile. Néanmoins, pas question pour le « daddy » de pistonner son fils car celui-ci voulait voir quelle était la vraie motivation du fiston. Et celle-ci est telle que le jeune Dale quitte l’école très jeune et enchaîne les petits boulots afin de pouvoir se lancer dans la compétition. Cela ne l’empêche pas de se marier à 18 ans et à devenir père de famille mais cela ne durera pas. En effet, un an plus tard, il met fin à son couple du fait de sa relation fusionnelle avec la course automobile.

Dans les années 70, Dale affrontera parfois son illustre père. Et c’est bien la mort de ce dernier qui provoquera le premier déclic dans sa carrière. En effet, il se met à travailler jour et nuit pour pouvoir courir le weekend et son deuxième mariage ne résistera pas non plus à ce rythme effréné. Après s’être fait remarqué pendant quelques années pour son style ultra-agressif, il participe à son premier championnat de NASCAR en 1979, termine 7ème et décroche le titre de « Rookie de l’année »!

« The Intimidator » ne laisse que de miettes à ses adversaires

Dès 1980, soit un an après avoir découvert la compétition majeure de NASCAR, il remporte la « Winston Cup » en signant au passage 5 victoires. Malheureusement pour lui, son mentor Rod Osterlund vend son écurie et il passe alors sous pavillon de Ford avec l’écurie de Bud Moore sans grand succès mais en 1984, il rejoint l’écurie de Richard Childress. Une association des plus fructueuses car Dale remportera la Winston Cup 6 fois en 9 ans (1986, 1987, 1990, 1991, 1993 et 1994). Il égale donc le record de Richard Petty qui était son opposé. En effet, lui était surnommé « The Intimidator » à cause de sa conduite à la limite du raisonnable et des règles quand Petty était adoré par le public. Néanmoins, il est clair que Dale Earnhardt a fait beaucoup pour la notoriété de la discipline avec son charisme et ses écarts en tout genre sur la piste.

Une mort à l’image du personnage

Véritable drogué à la course automobile, Dale Earnhardt participe encore, à 49 ans, aux Daytona 500. Malheureusement, il y perdra la vie dans un accident survenu au dernier virage de la course. Course mythique, les Daytona 500 n’auront jamais trop réussi à ce grand champion qui ne remportera l’épreuve qu’une fois en 34 participations. Il déclarait avec légèreté être le recordman des « 495 miles » de Daytona…

Triste fin pour cet immense pilote qui laissera comme héritage son charisme, son coup de volant mais aussi son fils Dale Earnhardt Jr, pilote le plus populaire actuellement en NASCAR.