Le saviez-vous

Retoursurl’histoiredugolfauxJeuxOlympiques

Cela faisait exactement 112 ans que le golf n’était pas réapparu sur un parcours olympique! Une éternité qui va donc prendre fin avec les JO 2016. Mais en attendant de savoir quel sera le champion olympique de balle blanche à Rio, revenons sur l’histoire commune entre le golf et les Jeux Olympiques!

En 1900, c’est la deuxième édition des Jeux Olympiques de l’ère moderne et ceux-ci se déroulent à Paris. Lors de ces JO, le golf est présent aussi bien au masculin qu’au féminin. Ce sont un Américain et une Américain qui mettent la main sur le trophée (pas encore de médailles à cette époque). Charlie Sands et Margaret Ives Abbott, une étudiante en art de Chicago, deviennent champion et championne olympique.

Aux Jeux de la troisième Olympiade, à St. Louis en 1904, le tournoi individuel de golf masculin fut remporté par le Canadien George S. Lyon, mais il n’y eut pas de compétition féminine, celle-ci ayant été remplacée par un tournoi masculin en équipes dont le Canada était absent. Seuls les États-Unis y participaient et ils remportèrent évidemment l’or, l’argent et le bronze.

Alors qu’en 1908, le tenant du titre, Lyon, s’envole pour Londres afin de réaliser le doublé, il apprend que la compétition sera annulée. En effet, le règlement ainsi que des problèmes avec le site olympique finiront par avoir raison du tournoi. Néanmoins, Les organisateurs des Jeux lui offrirent la médaille d’or comme « prix de présence », mais il refusa, disant qu’il ne l’avait pas méritée. Quatre ans plus tard à Stockholm, pas de golf non plus du fait que la Suède n’avait aucun intérêt pour cette discipline.

Si le golf a fait parler lui en 1996 à Atlanta ou encore en 2008 à Pékin, c’est donc bien à Rio que celui-ci va faire son grand retour!