Le saviez-vous

Quellesontlesdifférencesentrelaboxeamateuretlaboxeprofessionnelle?

Les boxeurs professionnels (ayant disputé plus de 15 combats) peuvent désormais combattre lors des Jeux Olympiques.
C’est donc l’occasion lors de cette olympiade à Rio de réunir lors d’une même compétition la boxe amateur reconnue par le CIO est l’AIBA et la boxe professionnelle fédérée par principalement quatre fédérations concurrentes : la WBA, l’IBF, la WBC, la WBO. Si les stars telles que Klitschko ou encore le néo-retraité Manny Pacquiao ne sont pas de la partie, serait-on en train de se diriger vers une unification de la boxe? C’est bien possible surtout lorsque l’on sait que le casque, symbole de la boxe olympique, ne sera plus présent aux JO. Cette protection avait été rendue obligatoire lors des Jeux de Los Angeles en 1984. Mais avant que le monde de la boxe ne fasse plus qu’un, E-TV Sport a décidé de vous présenter les différences qui existaient jusqu’ici entre la boxe amateur et professionnelle!

Un code vestimentaire différent

A la différence de l’amateur qui doit porter un casque, une coquille, un maillot (débardeur), le boxeur pro ne porte rien de tout ça et a des gants beaucoup plus minces. De plus l’amateur doit porter un maillot de couleur différente du short, afin que la ligne de la ceinture soit clairement visible (A part aux JO comme sur la photo ci-dessus).

Pas la même durée de combat

En boxe amateur, le combat se déroule en trois « rounds » de 3 minutes avec une pause d’une minute entre chaque round.

De nos jours, les boxeurs professionnels s’affrontent en 4 « rounds » de 3 minutes (pour les novices) et jusqu’à 12 rounds de 3 minutes lorsqu’un titre est en jeu.

Une comptabilité différente

En boxe amateur, le résultat est déterminé par le nombre des coups. Un coup est accepté lorsqu’au moins trois des cinq juges pointent le coup dans la même seconde. Cela est enregistré au moyen d’un ordinateur. Tout au long du combat, il enregistre les données et, à la fin, affiche les résultats. Ce système permet des jugements compréhensibles et limite les manipulations.

Pour la boxe pro, les points sont attribués à chaque coup considéré comme net, puissant et précis. Actuelement, les combats sont notés selon « le système à dix points ». Dans cette méthode, le vainqueur d’un round reçoit dix points et le perdant neuf ou moins selon le cas. A la fin du combat, les points sont additionnés pour chaque juge et le vainqueur est celui qui l’emporte pour la majorité des 3 juges!