Smash of the day

Pistoriusdéjàlenezdehors

Dix mois après pénétré dans la prison centrale de Pretoria, le bien nommé Oscar Pistorius va déjà pouvoir respirer l’air frais de l’extérieur. En effet, après avoir été condamné à cinq ans de prison pour l’homicide involontaire de sa compagne, le mannequin Reeva Steenkamp, le sud-africain bénéficiera à partir d’août d’une mise en liberté conditionnelle. Aussi incroyable que cela puisse paraître, le sulfureux athlète va pouvoir maintenant passer le reste de sa peine assigné à résidence sans contraintes majeures. Cette décision était largement attendue, les règlements sud-africains prévoyant qu’un détenu considéré comme non dangereux ne purge en prison qu’une partie de sa peine. Et ce n’est pas fini car l’homme amputé des deux jambes, qui s’était révélé au monde entier aux JO de Londres en 2012 en courant sur 400m avec les valides, a fait appel du verdict rendu. Ainsi, un deuxième procès s’ouvrira en novembre et l’on saura alors si sa peine sera réduite ou rallongée. Mais vu la clémence dont il fait preuve depuis son geste immonde, on n’a pas de doute sur l’issue du deuxième verdict. Une justice à deux vitesses, l’une pour les puissants et une autre pour le reste, voilà surement ce que l’on pourra retenir de l’affaire Pistorius jugée en Afrique du Sud!