Smash of the day

Nadalnevitpluslerêveaméricain

Si l’on sait depuis maintenant le début de sa carrière que les fins de saison ne sont pas le « dada » de « Rafa », les premiers mois de l’année sont normalement plutôt à son avantage. En effet, la tournée américaine et la saison sur terre-battue lui rapportent en général une flopée de titres et de victoires. Si la surface ocre sera au programme dès le 11 avril du côté de Monte-Carlo, le tennis est à l’honneur depuis 3 semaines outre-Atlantique avec les Masters 1000 d’Indian Wells et Miami. Et pour Nadal, on ne peut pas dire que 2015 rime avec « American Dream ». Après une élimination en quart de finale face à Milos Raonic en Californie, l’Espagnol s’est vu sortir au troisième tour en Floride par son compatriote Fernando Verdasco (6-4/2-6/6-3). Et une fois n’est pas coutume, pas question d’expliquer ce revers par une quelconque blessure. C’est dans la tête que le taureau de Manacor n’a pas tenu le choc comme il l’explique: « Il y a un mois, je vous aurais dit que je n’avais pas le jeu. Mais depuis mon jeu s’est amélioré. Seulement dans le même temps, je me montre trop nerveux sur le court à de nombreux moments, et sur des points importants. » Reste quelques jours à Rafael Nadal pour régler ses quelques petits problèmes de nervosité afin d’entamer son moment préféré de la saison avec toutes les cordes à sa raquette!