Smash of the day

Nadalalemaldeterre

Cela fait maintenant 10 ans que Rafael Nadal règne sur le tennis mondial de mai à juin. Pendant ces deux mois, l’Espagnol retrouve sa terre natale et explose les uns après les autres ses adversaires à coup de revers liftés et de coup droit lasso. Le tout se finissant du côté de la Porte d’Auteuil en soulevant la Coupe des Mousquetaires devant un court Philippe Chatrier plein et médusé par le talent exceptionnel de Rafa. Oui mais voilà, 2015 pourrait bien marquer un tournant dans la carrière de l’Espagnol. Après avoir été écarté par Novak Djokovic en demi-finale à Monte-Carlo, le voilà qui s’est fait taper par Fabio Fognini en huitième de finale à Barcelone. Lorsque l’on sait que pour ses deux tournois, le Taureau de Manaco s’est imposé à 16 reprises, on peut s’inquiéter pour la saison sur terre-battue de Nadal. Néanmoins, il faut se souvenir que l’année dernière, ses défaites à Monte-Carlo et Barcelone ne l’avaient pas empêché de briller à Roland Garros. Mais cette année, le mal semble plus profond même si les tournois de Madrid et Rome devraient confirmer ou infirmer cette impression. On pourra alors dire ou pas si Nadal est le favori pour remporter pour la dixième fois le Grand-Chelem parisien!