Le saviez-vous

Lestennismennepeuventpasgarderlestrophéesremportéslorsd’untournoi

Comme vous le savez sûrement, il y a quelques semaines Roger Federer a remporté pour la huitième fois le tournoi de Wimbledon ! Une première dans l’histoire du tournoi qui méritait que « Rodgeur » marque le coup. Ainsi, il n’a pas hésité à donner un nom à la réplique du trophée remporté à Wimbledon et a le mettre en scène sur les réseaux sociaux. De ce fait, « Arthur » s’est retrouvé sur la table du dîner, dans les montagnes suisses, aux côtés d’un bouquet d’edelweis, emblème du pays et enfin à côté de son propriétaire sur un banc sur lequel le message suivant été gravé: « Le tennis est notre coeur » !

Mais comme vous pouvez l’apercevoir, « Arthur » est bien plus petit que le trophée brandi à Wimbledon par les différents lauréats. En effet, dans le cas des épreuves du Grand Chelem, le vainqueur repart, une fois ses obligations devant les médias terminées, avec une copie de la coupe à une échelle réduite. De plus, dans les tournois de moindre importance, il est de coutume que les trophées restent en possession des organisateurs. Néanmoins, Federer est un homme de symbole et n’avait pas hésité à contourner ces différentes règles en demandant aux dirigeants de Roland-Garros lors de son seul titre Porte d’Auteuil en 2009 de lui faire une copie grandeur nature du trophée. Il avait fait de même pour le Grand Chelem londonien: « Wimbledon m’en a fait une de 75% de la vraie taille. J’ai dû payer, mais pas de problème, je paye ! »